THE INCREDIBLE STAFF
They will always be there for u♥
ERIN MCCARLEY ❦ FONDATRICE

AKA QUINN BAILEY & LUTHER SAWYER
Voir son profil ?  La contacter ?
JULIUS VON WOLKEN❦ FONDATEUR

AKA RIEN DU TOUT
Voir son profil ? Le contacter ?

AUSTER CAROLL ❦ ADMINISTRATRICE

AKA AMBROISE B. AGAPET
Voir son profil ? La contacter ?
JERELATH COHEN ❦ ADMINISTRATRICE

AKA CHRYSANDRE PETRAKIS
Voir son profil ? La contacter ?

Si vous avez une question, une suggestion ou quelconque autre problème vous pouvez envoyer un petit mp au Staff! Attention certains mordent ♥

© Design #6 par Erin McCarley, optimisé sous Firefox.
BACKGROUND
It's the end when I begin
Dans cet établissement pas de discrimination, tout le monde demeure sur un pied d’égalité : vampires, humains, loup-garous, succubes et autres créatures. Pour ce faire il est naturellement obligatoire de conserver une forme humaine. Marre du monde des humains où vous vous sentez à l’étroit, mal à l’aise ? Il vous manque simplement la liberté. Le pensionnat est là pour vous. Nous saurons vous trouver où que vous soyez et qui que vous soyez.Cependant derrière tout ces aspects d’égalité et de liberté les plans se trament et la tentation de hausser sa race en influence au sein de l’établissement apparaît. Les tensions montent secrètement et lentement entre les différents individus et l’odeur âpre de la confrontation entre celles-ci commence à ce faire sentir. Sous des airs angéliques vos voisins de table peuvent très bien vous haïr. Tout n’est que voile et mensonge. Maintenant à vous de faire votre entrée, qui que vous soyez, quoi que vous soyez. Continuerez vous le jeu malsain qui se joue dans l’établissement ou vous dresserez vous contre celui-ci en faisant éclater la vérité au grand jour ? Saurez vous passer « de l’autre coté » ?
DA NEWS & CIE
You know now
Nouveau DESIGN à commenter et à critiquer ici. Prédéfinis libres et rafraîchis ! Jetez y un oeil! Gazette est de retour ! Pour vous jouer DES mauvais tours, avec une montée de sadisme en prime ♥

N'oubliez pas de voter pour le forum !

the other side
BODIES WITHOUT SOULS, OR NOT
Have fun with them, if you can



Encore et toujours plus de prédéfinis ici !

Partagez|

Luna Lowrell ~ I forgot a lot of things but I want remember who I am.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Luna Lowrell ~ I forgot a lot of things but I want remember who I am. Ven 3 Juin - 5:56


“ Qui suis- je réellement ? „

Ce que vous voyez et rien de plus, absolument rien.





• NOM : Lowrell
• PRÉNOM(S) : Luna
• ÂGE RÉEL / D'APPARENCE : Plusieurs millénaires, 16 ans.
• DATE & LIEU DE NAISSANCE : Quelque part dans le sud.
• RACE : Succube, Lilith.
• MAISON(S) DÉSIRÉE(S) : Greed.
• NIVEAU : 1 pour l'instant- 4 en réalité.


“ Ce qui est dehors. Dedans. Ce qui s'est passé. „
Du sang, de la rage, de la haine ; ou au contraire, des sourires, de la joie, des souvenirs ~

Exalte la. Hurle encore et toujours plus fort.
Les mêmes cris bercent ses nuits agitées, elle traverse les pièces, hante le vestibule avant de se diriger vers la chambre de ses désirs, elle n’est pas seule cette fois. Loin d’être une adepte du communisme, elle s’était entichée d’une de ses jeunes sœurs, elle voulait lui inculquer tout ce qu’elle savait, avait appris ou voulait expérimenter. D’un geste ample elle ouvrit la porte, susurrant un innocent “regarde Hallow…”. La jeune fille a les yeux rivés sur l’homme que son aînée vient de désigner, le regard embrumé, la bouche pâteuse elle mire avec appréhension l’acte qui se joue devant elle.

Son mentor souple et son compagnon rustre s’installent, il obéit au moindre de ses commandements, s’exécute dès qu’elle entrebâille les lèvres, grogne, hurle, pour finir par tomber telle un arbre qu’on aurait tranché. Lui, immobile, la belle se lève se dépoussière avant de lui jeter d’autres sommations, exténué, vaseux l’homme se relève malgré tout, hypnotisé par les dires de la jeune femme qui lui fait face. Cette dernière continue son manège, encore et encore. Lorsqu’il est las, elle lacère sa peau, heurte son torse, lui égratigne le visage, jusqu’à ce qu’elle soit comblée, puis se dépoussière de nouveau, se relève avant de passer à la chambre suivante. La petite Hallow la suit, telle une ombre feutrée, le regard ampli d’une profonde adoration.

Le déjeuner fut servi dans la grande salle, comme à son habitude. Une douzaine de jeunes filles, sorties d’on ne sait où, bavardaient autour de la table en chêne. Les voix fusaient, piquaient dans les aigus, se dérobaient dans les graves, s’égrenaient, se changeaient en rires perlés, se croisaient, se chevauchaient au dessus des plats. On aurait cru, qu’aucune d’elles n’écoutait ses congénères, aucune ne prêtait attention à sa voisine, toutes péroraient simultanément, se vantaient de leurs exploits de la veille, un véritable tintamarre, assourdissant et frustrant.

Une seule, parmi les douze jeunes femmes, n’intervenait à aucun moment, ne prêtant guère d’attention aux papotages intempestifs de ses sœurs. Après un temps d’accoutumance de plusieurs années, Lilith avait compris, les jeunes demoiselles qui la cernaient étaient « irrécupérables », elles haussaient le ton dans l’unique but de se faire remarquer par le maître de maison, ou du moins le futur maître. Celui-ci, impassible, trônait au bout de la table rectangulaire, il ne daignait même pas porter un regard distrait envers les harpies qu’il avait accueillies. De temps à autre, il observait Lilith d’un œil furtif ; la seule fille calme et posé, la seule à ne pas le ruiner en vêtements et en produits divers, la seule qui ne voyait pas en lui une liasse d’espèces sonnantes et trébuchantes. La seule au caractère pondéré et aux manières dignes de son rang, contrairement aux autres bruyantes, aux discours mal convenus et aux manières déroutantes par leur coté « porcin ». La seule à le satisfaire amplement, chaque nuit, chaque instant dérobé, chaque minute d’allégresse tendre ou brutale lui était dus, mais l’homme n’en savait rien, prenant ses nuits torrides pour de simples fantasmes, des rêves incongrus, des pulsions refoulées, il se contentait d’admirer sa soeur, de loin.

En tout elles étaient douze, douze jeunes femmes d’une beauté assourdissante mais différente, cela se voyait à la singularité faciale de chacune, aucune d’elle n’avait de traits semblables à ceux des autres, douze sœurs qui s’aimaient et se jalousaient, elles avaient en ces temps là élu domicile chez un riche monarque, prince d’Angleterre de l’époque. En effet, le peloton de filles avait été recueilli par le roi lui-même, quelques années auparavant, pour atterrir dans la demeure de son fils, elles s’étaient montrées étrangement convaincantes.
Lilith était pour ainsi dire la chef de meute, Hallow la petite dernière, elles avaient beau jalouser ou mépriser leur ainée, chacune d’elles lui obéissait sans sourciller, jugeant ses décisions bonnes et sensées, Lilith l’avait toujours été après tout.

Succube, c’est ce qu’elle était, c’est ce qu’elle est toujours, elle aimait se divertir avec son cher prince, se défilait avant de passer à la victime suivante. Puis comme le reste c’est devenu lassant, elle y avait trop goûté, ce n'était plus, c'était insipide. Elle voulu voyager et le fit, traversant bien des contrées, rencontrant diverses personnes, elle perdit le contact avec ses sœurs, elles doivent la détester à l’heure actuelle. Il n’y a pas que ça que la jeune femme a perdu, ses souvenirs se sont perdus dans le flot immuable du temps, elle finit même par oublier son nom, cette situation l'exaspérait. Elle se sentait vide, déboussolée, sans but apparent. Elle se créa une nouvelle identité, s'imposa une manière de vivre et de penser. Remplissant ce vide autant que possible.

Money, money, money, must be funny in a rich man's world.

Paternoster Square, 3 mai 2025, les yeux rivés sur le panneau d’affichage la jeune fille guète la hausse de ses actions, elle l’attend impatiemment, le moment où elle va faire sa transaction approche, il vient dans sa direction, avec une marche saccadée. Quand, enfin, il est là, après s’être profilé puis fait attendre, il arrive, elle le savoure avant de repartir avec sa liasse de billets.
Luna est radine, Luna ne dépense pas un centime inutilement, calcule la moindre de ses dépenses, rêve de sortir ce Pactole qui est planqué à la banque et de se prélasser dans une baignoire remplie de billet. Elle affectionne les espèces sonnantes et trébuchantes vous l’avez compris. Véritable petit génie en bourse, elle possède d'ores et déjà une fortune dans ses actifs. Aussi lorsqu’on l’invita à prendre part au projet The Other Side, elle n’hésita pas un instant, y voyant une nouveauté prometteuse, un placement intéressant, ou espérant juste croiser dans la foule de monstres qui s’y rendent, quelqu’un qui la reconnaisse, qui lui dise qui elle est ?


“ Je suis particulier... N'est-ce pas ? „
Les petites choses qui nous rendent différents !


❦ Luna n'a plus aucun souvenir de sa vie passée en tant que Lilith, mais qui sait, peut -être retrouvera - t- elle mystérieusement la mémoire.
❦ Sa passion pour l'argent est telle qu'elle réfléchit constamment au profit qu'elle pourrait tirer de chaque situation.
❦ Luna adore les fraises et tout ce qui peut être sucré.
❦La question est où Luna planque son butin ? Trouver c'est garder ? Ne vous y risquez pas.


“ Qui est derrière l'écran ? „
Montrez-vous, on ne mord pas, enfin pas tous.



• PRÉNOM / PSEUDO : Huhu.
• ÂGE : 18 ans.
• VOTRE AVATAR : Alice de PH.
• COMMENT AVEZ VOUS CONNU TOS ? : Par moi même D8
• CODE DU RÉGLEMENT : Validé par moi, et oui xD
• SUGGESTIONS ? : Nop

Revenir en haut Aller en bas

Luna Lowrell ~ I forgot a lot of things but I want remember who I am.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.T H E O T H E R S I D E :: « The Other Side - Hors Jeu » :: Corbeille :: Présentations & Dossiers-
Sauter vers: