THE INCREDIBLE STAFF
They will always be there for u♥
ERIN MCCARLEY ❦ FONDATRICE

AKA QUINN BAILEY & LUTHER SAWYER
Voir son profil ?  La contacter ?
JULIUS VON WOLKEN❦ FONDATEUR

AKA RIEN DU TOUT
Voir son profil ? Le contacter ?

AUSTER CAROLL ❦ ADMINISTRATRICE

AKA AMBROISE B. AGAPET
Voir son profil ? La contacter ?
JERELATH COHEN ❦ ADMINISTRATRICE

AKA CHRYSANDRE PETRAKIS
Voir son profil ? La contacter ?

Si vous avez une question, une suggestion ou quelconque autre problème vous pouvez envoyer un petit mp au Staff! Attention certains mordent ♥

© Design #6 par Erin McCarley, optimisé sous Firefox.
BACKGROUND
It's the end when I begin
Dans cet établissement pas de discrimination, tout le monde demeure sur un pied d’égalité : vampires, humains, loup-garous, succubes et autres créatures. Pour ce faire il est naturellement obligatoire de conserver une forme humaine. Marre du monde des humains où vous vous sentez à l’étroit, mal à l’aise ? Il vous manque simplement la liberté. Le pensionnat est là pour vous. Nous saurons vous trouver où que vous soyez et qui que vous soyez.Cependant derrière tout ces aspects d’égalité et de liberté les plans se trament et la tentation de hausser sa race en influence au sein de l’établissement apparaît. Les tensions montent secrètement et lentement entre les différents individus et l’odeur âpre de la confrontation entre celles-ci commence à ce faire sentir. Sous des airs angéliques vos voisins de table peuvent très bien vous haïr. Tout n’est que voile et mensonge. Maintenant à vous de faire votre entrée, qui que vous soyez, quoi que vous soyez. Continuerez vous le jeu malsain qui se joue dans l’établissement ou vous dresserez vous contre celui-ci en faisant éclater la vérité au grand jour ? Saurez vous passer « de l’autre coté » ?
DA NEWS & CIE
You know now
Nouveau DESIGN à commenter et à critiquer ici. Prédéfinis libres et rafraîchis ! Jetez y un oeil! Gazette est de retour ! Pour vous jouer DES mauvais tours, avec une montée de sadisme en prime ♥

N'oubliez pas de voter pour le forum !

the other side
BODIES WITHOUT SOULS, OR NOT
Have fun with them, if you can



Encore et toujours plus de prédéfinis ici !

Partagez|

Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Ven 17 Juin - 17:51


“ Qui suis- je réellement ? „

Ce que vous voyez et rien de plus, absolument rien.





• NOM : Trafalgar
• PRÉNOM(S) : Eyden Epsilon
• ÂGE RÉEL / D'APPARENCE : Une cinquantaine / 17 ans
• DATE & LIEU DE NAISSANCE : 1975, Quantico, Etat de Virginie.
• RACE : Croquemitaine
• MAISON(S) DÉSIRÉE(S) : Envy ~
• NIVEAU : 3



“ Ce qui est dehors. Dedans. Ce qui s'est passé. „
Du sang, de la rage, de la haine ; ou au contraire, des sourires, de la joie, des souvenirs ~



“ Physical Desciption „Fuck you, I' m only as I am ..


&

    Vous parler de moi ? Mh ..que dire à part que je suis le plus beau, le plus musclé et le plus sexy? J' ai les cheveux noirs de jais, soyeux et emmêlés de feu ma mère, et les superbes reflets bleutés de l' ample chevelure paternelle. Mes yeux sont semblables à un océan glacé, placide, immenses et brodés de longs cils de jais. Mon visage est assez fin et plat bien dessiné, des traits arrogants peignent constamment mon visage, et le défigurent. Mais c' est moi, point final, et je m' aime comme je suis !

    Pour ce qui est de mon apparence générale, je penses avoir une très belle silhouette. Enfin je ne fait pas que le penser, j' en suis clairement convaincu. J' ai une silhouette fine élancée et musclée, bien que pas dans les extrêmes non plus. Mais n' allez pas me prendre pour un mollusque rachitique, compris ? Je ne le suis en aucun cas ! Et je vous défie de venir voir si tu l' oses. Oui, car malgré mon ventre plat, des muscles y saillent, ainsi que sous ma peau très fine. Oui j' ai la peau d' une blancheur cadavérique, et diaphane si ça se dit comme ça. J' ai tout de même de la carrure, surtout due à ma taille. Je suis un Croquemitaine, donc j' ai certaines aptitudes physiques. Comme la métamorphose, cette capacité à influencer sur les rêves de mes victimes.. Des tatouages indigos strient ma peau sous forme de motifs runiques, et une queue noire m' apparaît ainsi que de vagues luminescences bleues, lorsque je perd contenance.




“ Psychical Desciption „Fuck me, I'm a celebrity ..


&

    " Fufufu..I'm very handsome and sex..Anything else ? Allez savoir.. Je suis telle une ombre, ravageuse, terrifiante, se nourrissant de vos pires craintes..Tremblez pauvres mollusques..Mwahahahaha " - Définition de moi, par moi !

    Olé, ça commences. Bon d' après le rapport qu' on m' a refilé je suis censé vous décrire quelques points de mon caractère. Par quoi commencer..Je suis narcissique, et extrêmement égocentrique (Ho ouii que je m' aime ** Il a pas tort le gars ..) D' après lui je suis aussi froid et manipulateur.. Que que quoi ? Moi manipulateur.. Croyez surtout pas ça.. Je suis presqu' aussi doux et innocents qu' un mouton.. * Sourire innocent * Qui a dit qu' un mouton c' était innocent d' abord..Bon revenons en à notre sujet, c' est à dire Moi ! Donc on me dit aussi désordonné, sadique, irrespectueux, arrogant, têtu, charmeur, véhément.. Purée c' est que de l' erroné tout ça ! Bon écoutez moi, je vais me définir : gentil, doux, amical, souriant, rêveur. ( Même s' il est tout le contraire: vénéneux, indifférent,impulsif, lunatique, intelligent, à parfois l' air bébête mais le sous-estimez pas et aussi tout ce que a été citer avant)


“ My story, my life ~ „
My shadow's the only one that walks beside me My shallow heart's the only thing that's beating..Sometimes I wish someone out there will find me..Til then I walk alone


The fair of monsters

&&

    Un petit garçonnet est assis sur la poutrelle d' une mine désaffectée, face au vide de la montagne. Il n' a pas le vertige, et n' a pas peur du noir, parce que c' est son mode de vie. Il agite doucement ses jambes dans le vide en chantonnant un berceuse ancestrale, il est paisible, malgré sa nature. Eyeden est né Croquemitaine, un des plus terribles monstres pouvant exister sur terre. Son père l'est également, depuis une éternité. Quant à sa mère, c' est une humaine à la beauté presqu' irréelle.. Depuis la première chasse de leur fils, la famille Trafalgar à du fuir, chassée par les populations enragées armées de torches et de fourches. Le petit pourrait être dégouté, mais il ne l' est pas. Impassible, il se contente de scruter le paysage nocturne d' un air émerveillé. Ses cheveux agités par le douce caresse d' une brise noctambule, il inspire l' air de la nuit, doux mélange de pins, d' oxygène, de sucre et de fraîcheur. Sa mère lui a déjà dit de redescendre il y a plus de deux heures, mais Eydi est bien là, il aime cette vue plongeante. Sa chanson finie, le ciel se colorant d' aquarelles, et un bâillement sonore lui firent penser qu' il était temps pour lui d' aller dormir. Se relevant mollement, sans chanceler, le boud'choux avait titubé jusqu' à l' extrémité de la poutre avant de se laisser pendre dans le vide accroché à la poutre, et de se laisser tomber à l' intérieur de la mine. Souriant à sa mère au passage, il avait rejoint le coin le plus sombre de la mine ou l' attendait une paillasse, son oreiller, sa couette et son doudou Mr. Mitaine. En riant, il l' avait serré contre lui, avant de se laisser tomber sur son "lit". Laissant le sommeil l' envelopper de ses bras réconfortant.

    Le lendemain, le bambin devrait chasser. Fallait dire qu' il adorait faire du bruit, se mouvoir dans la nuit avec vitesse, frôler ses victimes, tout ça, créait une ambiance propice à une frayeur. Venait ensuite l' apparition. Il lui suffisait de lire dans les rêves de ses victimes, pour savoir ce qui les effrayait le plus, et grâce à ses aptitudes, le gamin pouvait en prendre la forme. C' était facile.. Il suffisait de quelques pas, d' un rire sadique, et inévitablement sa victime criait d' horreur, de peur. Lui n' avait alors plus qu' a aspirer cette frayeur toute chaude et doucereuse. Ça lui faisait des guiliguili dans l' estomac. Son père l' estimait cependant trop jeune pour chasser seul.. Ça l' énervait au plus haut point. Son père avait toujours cette tendance à le sous estimer. Les jours suivants, ils les avaient passé à la mine également. Fallait dire que c' était pratique comme endroit, plus personne ne venait ici, et ils étaient au moins sur de vivre pénard et à l' abris. Le petit grandissait, dans un cadre plus que spécial, mais grandissait, même si le changement état plus que subtil à voir. Peu à peu il perdait ses traits de bébé pour prendre ceux d' un jeune enfant, plein de vitalité. Au final, la famille Trafalgar était restée plus d' un mois et demi sans bouger. Cela faisait un bien fou pour des fuyards de pouvoir se poser un peu. Mais au bout d' un temps Monsieur eut du mal à tenir en place, il morigénait sans cesse qu' il fallait qu' il bouge pour se sentir en sécurité. Le lendemain donc, ils avaient emporté leurs maigres possessions et avaient pris la direction d' un nouveau pays. Leurs conditions respectives leur permettait une meilleure résistance à la fatigue. Enfin pas sa mère, mais vu qu' il voyageaient en voiture aux vitres teintées.. Voiture volée d' ailleurs.. Enfin qu' étais-ce qu' un petit vol ajouté à la longue liste de leurs méfaits?


Be heard, be strong, be proud ..

&&

    A chacun de leurs voyages à travers le monde, le petit allait en grandissant, devenant de plus en plus vigoureux, de plus en plus monstrueux. Mais il n' en avait cure, simplement parce qu' il avait été élevé ainsi. Devenant plus habile, ayant chaque jour plus de facilité pour la chasse et des sens s' amenuisant. Son père étant Croquemitaine depuis une éternité était le meilleur mentor qu' on puisse imaginer: précis, faisant toujours preuve d' un grande dextérité, ne faisant pas de quartiers, et ne laissant aucune place à l' amour familial. Le garçonnet eut donc plus tôt facile à poser les bases de son enseignement. Même si la pratique laissait toujours parfois à désirer. Ce ne serait qu' affaire de quelques années pour qu' il soit un chasseur parfaitement rodé et accompli. Et à l' âge de seulement douze ans le grand Eyden, put chasser tout seul. N' allez pas croire que c' est une partie de plaisir. Oppresser et effrayer est tout un art, ainsi qu' un façon de vivre. Chasseur, certes aguerri, mais le jeune homme était mort de peur. Il détestait ce côté monstrueux de lui, et ce caractère qu' il voyait croître. il se détestait, tout simplement. Son père, dans le métier depuis des centaines d' années, lui rabâchait sans cesse que c' était normal au début, mais que ça passerait, et surtout qu' il ne devait pas s' y attarder. Mais comment pouvait-il lâcher pareille connerie ? Ça lui faisait presque pousser des boutons. Il serait, non il était un monstre, et une fois qu' il aurait stoppé sa croissance, ce serait à vie. Il ne supportait hélas, plus son père. Etais-ce une crise d' adolescence en avance ? Le jeune adolescent, l' ignorait encore, mais voulait plus que tout quitter le cocon familial pour se construire. Quelle ironie de vouloir construire un domicile fixe pour un nomade ?

    Mais il ne pouvait pas partir.. Pas alors qu' il venait tout juste de quitter le monde de l' innocente enfance, pour le tiède effrayant de l' adolescence. Il n' y connaissait rien, hors-mis son métier.. Et sans un minimum d' expérience, Eydie se sentait si faible. Un peu comme un oisillon qui étend ses ailes, mais qui ne peut décoller, parce qu' elles n' ont pas atteint leur taille normale. Dont le désire bouillonne, sans qu' il puisses l' assouvir. C' est extrêmement frustrant.Et puis il ne pouvait décemment laisser sa maman seule avec lui. Son père lui faisait peur parfois. Il l' avait déjà surpris violenter sa mère, mais il ne pouvait rien y faire, à part apparaître, en général ça suffisait à ce que son père arrête. Enfin en général. Ca se passa environ à la veille de ses quatorze ans. par une chaude nuit d' été. Ils étaient installés dans une vieille maison qui paraissait hantée à vrai dire. Son père n' était pas rentré cette nuit, enfin pas encore. Dire qu' il avait résolu de lui parler, pour essayer de nouer des liens avec lui, même s' il savait que son père ne le comprenait pas. Et sa mère et lui, s' en seraient bien passés d' ailleurs. aux alentours de trois heures du matins, il était enfin paru, mais dans un sale état. Puant l' alcool et couvert de sang. Le gamin avait tout de suite deviné qu' il ne s' agissait pas du sien. Et fait étrange, apparemment l' alcool pouvait aussi enivrer les croquemitaines, à moins qu' il ne soit qu' un hybride, comme lui. Il s' était approché de sa mère en titubant, et attrapant un tesson de bouteille avait voulu la frapper parce qu' elle lui avait simplement demandé le motif de son retard. En rogne, Eyden s' était précipité, mais c' était trop tard, il l' avait déjà bien blessée. En grognant, l' adolescent, s' était jeté sur son père et lui avait tranché la gorge avec le tesson. Comment avait-il osé ? Le souffle coupé, il avait finalement rejoint sa mère qui agonisait dans une flaque de sang. Elle tremblait et la peur se lisait dans son regard opalin. Son souffle se faisait haletant. Des larmes noires avaient ruisselé le long de ses joues, d' une douce main, il lui avait caressé les cheveux et avait murmuré. " Ce monstre ne ferra plus jamais de mal, pardonnes le je t'en prie, et pars en paix.." Il ne demandait pas à sa mère de pardonner son père, mais de le pardonner lui de n' avoir rien tenté pour la protéger, pourtant il l' aimait si fort. Un dernier souffle l' avait agitée, et il sut dès lors qu' elle vivrait en paix, à présent. Dégouté et ressentant ce vide atroce, Eyden, s' était relevé, et avait reluqué le corps de son "père" un souffle s' en échappait. Se penchant il avait entendu. " Ta mère n' était qu' un frigo, mon fils, souviens toi de moi." Shootant dans l' épave il lui avait craché au visage et avait lâché d' un ton froid et haineux. " Jamais, tu meures et je vis enfin !"D' un geste rageur, il avait essuyé ses larmes de suies. Mais merde, il avait juste voulu être compris et entendu, et voilà qu' il se retrouvait orphelin.


Fuck us, fuck you ! Now dance funcker, dance ..It's my funckin' life ..

&

    Dégouté donc, l' adolescent avait finalement enterré sa mère, et avait laissé pourrir le cadavre de son père sur le plancher de bois grinçant. Un gout amer stagnait dans sa bouche, alors qu' il en avait l' estomac retourné et reniflait. Il devait partir sans attendre. Un rire jaune l' avait agité, alors qu' il repensait à son objectif. Eyden avait voulu leur annoncer qu' il partait vivre ailleurs et seul, ou on le comprendrait. Au moins maintenant il n' avait plus d' entrave. Il avait donc décampé vers le sud, avait marché durant plusieurs nuits, s' arrêtant dans des hôtels ou des grottes pour dormir les journées. N' empêche son mode de vie lui manquait, la solitude lui pesait plus encore de jours en jours. Il n' y avait personne pour lui.. Et le pire c' était sans doute ce caractère de démon qu' il voyait grandir en lui, il en avait d' ores et déjà si peur.. Au bout d' un temps, alors qu' il se perdait dans le désert à force d' errer ainsi sans but, il était tombé sur un village charmant. Une espèce d' oasis, de petites maisons de sable sec servait de résidence. Un feux brillait en pleine nuit au centre de ce village, telle une lueur d' espoir vacillante. Tout ici semblait si simple, comme si la technologie n' avait pas encore été découverte ici. Ces indigènes semblaient vivre en harmonie, non en fusion avec la nature qui les entourait. Des enfants et des adultes se livraient à des danses tribales au tour du feux. C' était merveilleux, tant qu' Eydie en eut des étoiles plein les yeux. Souriant il s' était approché, et les "indigènes" l' avaient accueillis à bras ouverts. Fin fallait dire qu' il était épuisé. S' ils avaient su qu' il était un croquemitaine, leur réaction aurait sans doute été tout autre. Mais peu importe. Le jeune homme avait sombré dans un sommeil profond, étant épuisé et affamé. Le gros problème survenu le lendemain, alors qu' il gisait à même lle sol, sur une couverture étendue au tour du feu de bois. Le soleil avait alors amorcé son ascension et entreprit de brûler la peau du jeune croquemitaine. Il avait poussé un gémissement, et se redressant, ni une, ni deux avait filer se cacher. Les arabes déjà réveillés le fixaient de cette moue dubitative qu' il ne connaissait que trop bien. Il avait fait un sourire niais, comme pour les rassurer.

    Mais lui était plus tôt mal, son estomac le brûlait, ça en devenait insupportable. Mais il devrait au minimum attendre la tombée de la nuit. L' adolescent voulait se rendormir, mais ne le pouvait plus, et il ne pouvait non plus sortir. Raah .. Il avait donc passé la journée à l' ombre, et seul de surcroît, à se tenir le ventre de douleur, et observant avec une fascination non feinte, les fées et gestes de ses hôtes. C' était incroyable. Ils n' avaient ni radio, ni électricité, ni eau courante, et pourtant ils semblaient si heureux. Comme quoi, le matériel ne fait pas le bonheur. Ils respectaient rigoureusement leur emploi du temps. Les enfants allaient l' école, riaient, jouaient.. Tout ici semblait dénudé d' artifices et rayonnant de pureté..Et la nuit venue, ils l' avaient invité à leur repas, mais Eyden avait du refuser gentiment. Il devait absolument chasser, pour au moins manger un steak. Se perdant un peu plus loin, dans une petite forêt, il avait aiguisé ses sens, se concentrant sur le gibier. A l' affut, il avait alors repéré une meute de loups. De loups, mais ils étaient minuscules. D' instinct, il s' était jeté sur le plus grand de la meute, environ une soixantaine de centimètres, et plantant ses dents d' hybride à même sa peau, avait aspiré sa panique. Elle était amère, mais ca lui permettrait de tenir une semaine. Il l' avait relâché, tremblant. Les autres avaient fuis, enfin, tous sauf un. Il restait un petit loup noir aux yeux turquoises. C' était bizarre, il avait l' impression de se voir à travers lui. Doucement, il avait tendu la main et avait flatté la fourrure de sa tête. Avec douceur, il l' avait saisi, et l' avait rapporté au campement. Lui aussi était seul.

    Même si maintenant ce ne serait plus jamais le cas, enfin du moins l' espérait-il. Le jeune homme parlait souvent à Diego, et lui l' écoutait, lui répondait souvent par de mignons petits jappements, Eyden finissait toujours par le serrer contre lui, c' était plus fort que lui d' ailleurs. Le jeune homme et son familier étaient restés près de deux ans ans dans ce village. Après cela il était presque parfait tri-linge (Anglais- Arabe -Italien). Les adieux furent très dur, mais le jeune homme avait décidé qu' il faudrait qu' il fasse un minimum d' études pour s' en sortir. Il était donc parti l' Europe. Il fit ses études à Rome, ville qu' il avait déjà habitée il y a quelques années. Son petit loup, le suivit bien évidemment partout. Etant apprivoisé, il était aussi gentil qu' un chien. Après Rome il avait rejoint Quantico, pour y faire le lycée, à nouveau. Cette région était riche de souvenir pour lui.

    Des études ? Pourquoi alors qu' avec ses dons naturels il pouvait obtenir ce qu' il voulait? Après cela le jeune homme, bloqué dans ses dix-sept ans s' était offert un tour du monde, au nom de la luxure, des plaisirs charnels et de la volupté. Jamais au cours de ses voyages il ne tomba sur quelqu' un capable de l' aimer, et de ce fait il devenait sarcastique, sadique, haineux, charmeur et de plus en plus désireux. Désireux de tout s' offrir, les plus belles femmes du monde, la meilleure vertu, les pires frayeurs.. L' argent lui brûlait les doigts. Et un jour, ce qui dut arriver arriva, il tomba au fond d' un grand puits sombre. La CdC venait de le trouver, dans une suite d' un hôtel de Monaco, il n' avait pas encore désoulé, et une beauté était endormie à son flanc. Diego avait jappé pour le prévenir, mais il l' avait ignoré. Jusqu' à sentir des regards posés sur lui. Ouvrant un paupière il était tombé nez à nez avec des armoires à glaces armées. Le jeune avait essayé de se débattre, mais que voulez-vous faire contre d' autres monstres.. Et c' est ainsi qu' il avait atterri à The other side, avec son loup, et la même attitude.


Diego:
Spoiler:
 


“ Je suis particulier... N'est-ce pas ? „
Les petites choses qui nous rendent différents !


&

Je suis particulier comme monstre, car même si j' en suis un depuis près de cinquante ans maintenant, je me considère toujours comme horrible, vile et affreux. Même si la frayeur m' est vitale pour vivre, est-ce une raison pour me fuir ? Moi aussi je mérite une vie bon sang ! Depuis mon enfance j' ai développé en quelque sorte une allergie à la lumière du jour, ce qui explique mes journées inversées. J' ai peur des lucioles, vous savez ces espèces de loupiotes vivantes, que je fuie d' ailleurs comme la peste. Enfin s' il pouvait n' y avoir que cela. Les hiboux aussi m' effrayent avec leurs grands yeux. Par contre le feux me fascine,ainsi que la lumière, même si je dois l' éviter le plus possible..Je me demande parfois si je suis pas un peu sadomasochiste. Enfin bref. Pour ce qui est de la nourriture normale je ne la supporte que difficilement, quoiqu'un bon café au lait le matin ne tue pas. La seule nourriture solide dont je me nourris sont les steak très très saignants. Non, je ne suis pas un vampire pourtant ! Je déteste la couleur violette et orange, je n' en porte jamais, au grand jamais. Je suis très superstitieux également..Je déteste les gens naïf et guimauve, ça me donne tout juste envie de gerber. J' aime plus que tout les endroits sombres et isolés..J' adore me mettre moi et les autres en danger, car j' aime l' adrénaline. J' espère secrètement trouver quelqu'un pour moi, pour m' aimer, même si je ne le dirai jamais .. C' est pour ça que je suis ici.. Mh.. maintenant je vais tout vous décrire en long et en large.

- Funckin' Fear of owls and fireflies

Cette peur date de ma plus tendre enfance. Alors que moi et mes parents avions trouvé une nouvelle planque pour passer la nuit et le jours à venir, j' étais partit me balader seul dans la nuit, qui était en fait ma journée. En sautillant, je m' étais élancé dans une rue sombre, la sombreur des ténèbres ne me posait pas de problème, j' en avais l' habitude. J' avais entendu crier, curieux je m' étais rapproché pour apercevoir une chose horrible. Un loup, enfin ce qui y ressemblait, était en train d' égorger une vierge. Du sang avait giclé, et avait maculé mes vêtements, alors que la bête fouillait les tripes de la pauvre jeune femme.Sans un bruit j' étais reparti, mais je n' en étais pas moins retourné. Puis passant devant un arbre j' avais entendu un hiboux hululer, et avait senti sur moi ses gros yeux globuleux. Horrifié et geignant, j' avais rejoint notre planque, et depuis ce jour, je ne supporte plus la vue de ces êtres contre-natures.

La peur des lucioles date à peu près de la même époque. Je dormais alors dans une grotte à l' âge de cinq ans. J' étais tombé la veille comme un masse et avait dormi toute la nuit et la journée suivante. Ça m' arrivait parfois à cette époque de faire des siestes kilométriques. Je m' étais réveillé à l' éclat. L' éclat ? Il me semblait pourtant m' être endormi dans une grotte calfeutrée.. Avec un mal de tête terrible, j' avais ouvert les paupières, pour me casi brûler les rétines. Un énorme essaim de lucioles constellait le plafond de ma chambre improvisée. Semblant me narguer. Je..J' avais du fuir, cette luminescence me faisant plus de mal que de bien à la peau. Maintenant, donc, j' évite les lucioles comme la peste.

- Allergy in the lightness

Cette allergie débile, qui fait que mes nuits et mes jours sont inversés me soule grave. A cause de ça, je ne peux absolument pas vivre comme je l' entends. Et ça c' est vraiment merdique. Donc pas que je puisse sortir en plein jour, je le peux, mais en général ça me fait plutôt mal, quant à mes yeux, rien que pour ça c' est insupportable. La lumière directe du soleil me fait me sentir mal ( maux de tête, mal au ventre, sentiment de malaise), mais vraiment mal. Et puis j' ai surtout très peur qu' un jour je meure. Alors en général je dors lors de mes journées, et je vis les nuits. Mais je me demandes parfois si ce n' est guère plus que mental. J' espère trouver une solution à cette allergie dans ce pensionnat.

- Food and candy

La nourriture.. Beurk! Les fruits et légumes,.. Yerk ! En fait je ne mange pas vraiment de nourriture normale à proprement parlé.. Simplement parce que mon corps ne le supporte plus maintenant, alors que je suis un Croquemitaine. Pourtant enfant, je mangeais un peu de tout, mais ce n' est plus le cas à présent. La seule nourriture que mon corps absorbe sans rejet (vomissements) est sans doute la viande, la viande soit crue, ou cuite mais très très très saignante. Parce qu' à présent je me nourris exclusivement de la frayeur de mes victimes. Bah au moins je coute pas cher en bouffe et en boisson. Ce que j' aime aussi beaucoup sont les bonbons. Même si c' est susceptible de me rendre malade, j' en ai toujours sur moi, c' est ma petite drogue à moi !



“ Qui est derrière l'écran ? „
Montrez-vous, on ne mord pas, enfin pas tous.



• PRÉNOM / PSEUDO : Liilou
• ÂGE : 18 ans
• VOTRE AVATAR : Rin Okumura - Ao no exorcist
• COMMENT AVEZ VOUS CONNU TOS ? : Mh .. Par Orion =D
• CODE DU RÉGLEMENT : Good babe ! By BRYAN
• SUGGESTIONS ? : Nada !



Dernière édition par Eyden E. Trafalgar le Mar 6 Sep - 15:05, édité 57 fois
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Sam 18 Juin - 13:10

Welcome here !
Bonne chance pour ta fiche ! Je m'occuperais de ta validation, mon chou ♥
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Sam 18 Juin - 19:27


Merci beaucoup ! ♥

* Baveeee*

Mh .. J' essaye de finir mon histoire d' ici lundi, ou mardi au plus tard !

Au fait, je surkiffe votre forum, pour si je l' avais pas encore dit ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Mer 22 Juin - 14:52

Et voilà, ça tu y es arrivé ! ~

Alors pour ton groupe, vu comment tu as fait ta description physique je pense plutôt te mettre dans le groupe Lust mais, ensuite dans la partie : “ Je suis particulier... N'est-ce pas ? „ Tu dis : Je me considère toujours comme horrible, vile et affreux. Bref, je ne comprend pas trop pourquoi xD.Tu me diras ce que tu en pense, mais, sinon... Je te mettrais plus dans le côté Envy sinon, du fait que tu envies les humains, non ? Te voilà validé, croquemitaine, comme tu le sais, dude, ta fiche, quand à ton niveau je serais plutôt tenté de te donner un niveau 3 ? Non ? : ) C'est déjà mieux que 2, et en plus tu as une très bonne façon de RP ! En tout cas cette couleur te va magnifiquement bien :3 Mais ce n'est pas fini pour autant, et oui, ce n'est pas aussi facile, même si tu as passé la plus grosse étape, jeune homme, maintenant tu dois rédiger ton dossier, parle nous un peu plus de ton personnage, ou pas du tout, fait nous lexique ou je sais pas, mais, parle nous de toi, pour une fois qu'on veut savoir ta vie ! Si tu es seul, et que tu recherches un copain, âme solitaire, va chercher un partenaire pour rp ♥.

Capitaine Bryan S. Sparrow.

Ouais j'me la pète et alors ?

Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Mer 22 Juin - 17:07

Bienvenue, voilà mon bilan,

Niveau RP : Ok.
Ton gros point positif, c'est qu'il y'a très peu de fautes, donc tu ne m'arraches pas les yeux. Par contre, fais gaffe, tu es fouillis, et parfois on se perd dans la lecture. Tu écris à la première personne dans les descriptions, c'est pas mal, on comprends tout de suite que tu t'aimes. Par contre, fais gaffe, parce que j'ai quasiment rien pigé à ta description mentale.

Cohésion du background : Ok.
C'est pas trop dégueulasse, fais gaffe quand même, je ne crois pas qu'on chassait les gens à coup de fourche et de torches dans les années soixante dix.

Appréciation personnel : Je t'aime pas.
Ouai, parce que le plus beau, c'est moi. Enfin bon, c'est pas ta faute ça.

Validosh' Croquemitaine de niveau 2 , Lust (pour moi en tout cas).
Bon rp,
Signé le modérateur tyrannique et casse-couill*.

Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Mer 22 Juin - 19:43


Haaaaa mercii !

OK je ferrai donc attention à mes descriptions fouillis.

Mh pour le niveau c' est clair que je préfèrerait 3 aussi, mais bon je voulais pas m' imposer.
Quant au groupe je penserais être mieux à Envy. ~ ( Si c' est pas trop prétentieux )
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Mer 22 Juin - 20:13

Ahem, il est vrai que je penche pour ma part aussi au groupe Lust. Mais le membre est roi /pam/ alors tu iras chez les Envy :') ! Comme convenue sur la cb :'D -jet'auraisbienforcermais...!-
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Mer 22 Juin - 21:19

Non mais les gars : Même si la frayeur m' est vitale pour vivre, est-ce une raison pour me fuir ? Moi aussi je mérite une vie bon sang !
Il est envieux, là. Encore il peux se croire beau, mais, ce sera juste une petite partie de lui, chose pas importante. Quand à son niveau 3, je campe dessus. D8
#C'est Bryan qui parle, hein.#
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Mer 22 Juin - 21:53

C'est qu'une partie de sa psychologie... Quand tu mate ses descriptions à la première personne, tout du long, il parle de lui, et qu'il est trop awesome. (Au pire on s'en fout, la maison, c'est plus une direction qu'une obligation).
Il demande du 2, il l'a, point barre pour ma part, après, si tu veux, je peux m'amuser à te disséquer son texte phrase par phrase pour t'avancer ce que je dis. As you wish.
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Mer 22 Juin - 21:59

Ecoute, tape ton kiff, joue ton awesome toi aussi.
Pas envie de redire encore et encore, qu'il mérite un niveau 3, alors que d'autre on bien plus avec quelque chose d'à peu prêt minable.
Bref.
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Julius von'Wolken
WE ARE WORTH MORE
■ Messages : 280
■ Date d'inscription : 21/08/2010

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
5/5  (5/5)
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Mer 22 Juin - 22:14

Bienvenue sur le fow Eyden

Vous autres ne vous querellez pas pour une question de point de vue. On ne juge pas en solo mais ensemble.

Je trancherais l'affaire du niveau d'Eyden une fois que j'aurais terminé de lire sa présentation demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


CALL ME Julius von'Wolken
WE ARE WORTH MORE
■ Messages : 280
■ Date d'inscription : 21/08/2010

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
5/5  (5/5)
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Ven 24 Juin - 1:07

Bon bon, de retour de concert me voici

Très peu de fautes et elles ne sont pas bien graves.
Il est vrai que ta description mentale aurait pu être un peu plus approfondie même si j’apprécie la façon que tu as utilisé pour nous l'exposer.

Ensuite ton rp est pas mal, il a une tenue de route correcte.
Pour tes caractéristiques particulières, cela va être dur pour toi de pouvoir suivre des cours dans le pensionnat si tu ne peux pas vivre de jour xD Alors je pense que tu vas devoir te balader avec un parasol, enfin, incorpore cela comme tu veux dans tes rp *imagination powa* cependant fait en sorte que ton personne arrive à suivre quand même quelques cours (nah y a pas de cours du soir ( et même si les cours on s'en fout xD)). Enfin je dis ça je dis rien, ca serait embêtant d'avoir le conseil disciplinaire sur le dos.
Pour ton toutou, faudra se référer à la charte de l'établissement que je suis en train de faire mais normalement tu pourra le balader partout.

Après je te vois plus dans Envy que Pride, Lust pourquoi pas mais tu n'a pas demandé à y être.
Et pour moi niveau 3 ( j'expliquerais ce choix et d'autres au staff demain )

Ah et Samael à rien dans la tête <3 *sort*

EDIT SAMAEL > Sort très loin, vil père de famille incompétent ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Ven 24 Juin - 6:15


Merci M'sieur !

Pour ce qui est des cours, je pourrais pas les suivre par correspondance ? Je penses pas que ça poserait un grand problème pour moi.. Mais le parasol reste un excellent moyen.

Ensuite pour Diego, je suis content, de toute façon je penses qu' il aurait fallu le tuer pour me l' arracher, et une si belle bête ce serait du gâchis. Je me tiendrai donc à la charte =D

~
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me .. Aujourd'hui à 1:11

Revenir en haut Aller en bas

Eyden E. Trafalgar - My shadow's the only one that walks beside me ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.T H E O T H E R S I D E :: « The Other Side - Hors Jeu » :: Corbeille :: Présentations & Dossiers :: cobeille-
Sauter vers: