THE INCREDIBLE STAFF
They will always be there for u♥
ERIN MCCARLEY ❦ FONDATRICE

AKA QUINN BAILEY & LUTHER SAWYER
Voir son profil ?  La contacter ?
JULIUS VON WOLKEN❦ FONDATEUR

AKA RIEN DU TOUT
Voir son profil ? Le contacter ?

AUSTER CAROLL ❦ ADMINISTRATRICE

AKA AMBROISE B. AGAPET
Voir son profil ? La contacter ?
JERELATH COHEN ❦ ADMINISTRATRICE

AKA CHRYSANDRE PETRAKIS
Voir son profil ? La contacter ?

Si vous avez une question, une suggestion ou quelconque autre problème vous pouvez envoyer un petit mp au Staff! Attention certains mordent ♥

© Design #6 par Erin McCarley, optimisé sous Firefox.
BACKGROUND
It's the end when I begin
Dans cet établissement pas de discrimination, tout le monde demeure sur un pied d’égalité : vampires, humains, loup-garous, succubes et autres créatures. Pour ce faire il est naturellement obligatoire de conserver une forme humaine. Marre du monde des humains où vous vous sentez à l’étroit, mal à l’aise ? Il vous manque simplement la liberté. Le pensionnat est là pour vous. Nous saurons vous trouver où que vous soyez et qui que vous soyez.Cependant derrière tout ces aspects d’égalité et de liberté les plans se trament et la tentation de hausser sa race en influence au sein de l’établissement apparaît. Les tensions montent secrètement et lentement entre les différents individus et l’odeur âpre de la confrontation entre celles-ci commence à ce faire sentir. Sous des airs angéliques vos voisins de table peuvent très bien vous haïr. Tout n’est que voile et mensonge. Maintenant à vous de faire votre entrée, qui que vous soyez, quoi que vous soyez. Continuerez vous le jeu malsain qui se joue dans l’établissement ou vous dresserez vous contre celui-ci en faisant éclater la vérité au grand jour ? Saurez vous passer « de l’autre coté » ?
DA NEWS & CIE
You know now
Nouveau DESIGN à commenter et à critiquer ici. Prédéfinis libres et rafraîchis ! Jetez y un oeil! Gazette est de retour ! Pour vous jouer DES mauvais tours, avec une montée de sadisme en prime ♥

N'oubliez pas de voter pour le forum !

the other side
BODIES WITHOUT SOULS, OR NOT
Have fun with them, if you can



Encore et toujours plus de prédéfinis ici !

Partagez|

Isiniel...Méfiez-vous des apparences, elles sont parfois trompeuses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Isiniel...Méfiez-vous des apparences, elles sont parfois trompeuses. Ven 8 Juil - 14:38


“ Qui suis- je réellement ? „

Ce que vous voyez et rien de plus, absolument rien.





• NOM :Seregon
• PRÉNOM(S) :Isiniel, Mégaira(La haine)
• ÂGE RÉEL / D'APPARENCE :Elle ne compte plus les années qui passent. En apparence 16/17 ans.
• DATE & LIEU DE NAISSANCE :Près d’un lac en Grèce.
• RACE : Erinye, autrement nommé Furie. Elles sont trois au monde. Elles étaient trois sœurs..
• MAISON(S) DÉSIRÉE(S) :Warth ou Envy
• NIVEAU : A vous d'en juger!


“ Ce qui est dehors. Dedans. Ce qui s'est passé. „
Du sang, de la rage, de la haine ; ou au contraire, des sourires, de la joie, des souvenirs ~


ENFANT INQUIÉTANTE

Joueuse - Impulsive - Curieuse - Bavarde - Téméraire - Taquine - Solitaire - Jalouse - Profiteuse - Susceptible - Désinvolte

D'un point de vue général, Isiniel est une jeune fille à la beauté tout à fait honorable. Mignonne et jolie. Tout en elle respire la pureté. Elle est bien faite, plutôt mince avec des formes avantageuses. Une poitrine ni trop grosse, ni trop petite. Juste se qu'il faut. Tous ses membres sont particulièrement fins et notamment, ceux de la partie supérieure de son corps. Sa peau est très claire presque blanche. Elle possède une visage fin, une bouche toute aussi fine et des yeux à la couleur exceptionnelle. Violet en haut et cyan en bas, ils virent parfois aux rouges, sous la colère ou le désir, parfois plus simplement, par envie. Ses cheveux sont très longs et d'un blond quasi blanc.
Cependant, faites attention. Elle est particulièrement joueuse et impulsive. Elle a toujours refusé de grandir, plus que nécessaire. Elle n'est pas atteinte du syndrome de Peter pan, elle préfère simplement s'amuser, mais peut tout de même être très mature. Elle est du genre désinvolte et taquine. Sa curiosité est sans limites. Si vous la croisez, vous aurez surement l'impression que c'est une adorable jeune fille, mais détrompez-vous. Sous ses airs d'ange, elle cache une cruauté démesurée. C'est une véritable menteuse, jalouse et profiteuse. Elle est très susceptible, ce qui la rend instable. Ajoutez à cela une pointe de témérité et, vous obtiendrez un mélange explosif. Profondément meurtrie, elle n'a confiance en personne, c'est une solitaire qui entretient une profonde rage.

HISTOIRE ÉCRITE DANS LE SANG
Cela se passe des milliers et des milliers d’années avant la création même du pensionnat. Dans le temps où les humains et simples mortels, étaient polythéistes. Ils croyaient aux dieux, qu’ils soient romains, nordiques ou grecques. Et c’est justement en Grèce, que nous allons voyager, près d’un lac par une belle nuit d’été.

Monstre

Des pleurs déchiraient le paisible silence. Dans le sable, trois bébés. Trois filles. Elles pleuraient des larmes de sang. Une femme qui passait par là, s'approcha et posa calmement sa main sur la joue d'une des enfants. Cris de souffrance et de peur, se mêlèrent alors. Mégaira pleurait, effrayée par cette main étrangère, et ses larmes de sang, toxiques pour la peau des mortels, brûlèrent la main de la vieille inconnue. D'un geste vif, elle recula et se releva. Elle était figée, tenant sa main brûlée et ne sachant comme agir, dubitative. Elle fit finalement demi-tour et rebroussa chemin. Le matin, elle revint accompagnée de nombreux villageois. Ils restèrent sur place, durant des heures, réfléchissant aux sorts de ces trois enfants. Ils se prenaient pour des dieux. Eux, simples mortels sans intérêt. Ils décrétèrent, que ces enfants étaient à la fois trop belles et trop effrayantes. Elles devaient mourir. Ils se dirigèrent tous ensemble près d'une falaise, à ses pieds coulait un fleuve dangereux, au courant mortel. Là, ils jetèrent les trois enfants.
Qui peut juger ? Comment pouvaient-ils croire qu’ils pouvaient décider de la vie ou de la mort de ces êtres envoyés des dieux ? Alecto, Tisiphone et Mégaira survécurent. Les mortels étaient loin de se douter qu'une chute de plusieurs milliers de mètres et de l'eau, ne seraient pas suffisante pour venir à bout des trois fillettes. Trop jeunes pour se servir de leurs ailes, leur force était sans pareille et elles n'eurent aucun mal, à atteindre un rivage. A la sortie de l'eau, elles marchaient déjà. Dotées d'une intelligence hors du commun et d'un instinct de survie sans égal, elles se mirent à la recherche de nourriture. Le temps leur parut très long, sous la chaleur accablante de la Grèce. Au bout de quelques heures, elles rencontrèrent leur premier repas. Un homme, un de ces apollons, grand, beau et fort. Pourtant, il ne fit pas le poids face aux trois soeurs. Elles prirent rapidement le dessus, arrachant les parties de son corps avec leurs dents pointues et acérées. Tout en mangeant, elles continuèrent de grandir. Assez pour commencer à faire apparaitre leurs ailes et, à pourvoir s'en servir. Sans adultes pour les aider, elles n'avaient aucune information. Elles se comportaient comme des bêtes et répandirent la terreur à travers les environs. N'agissant que sous l'instinct. Très vite, elles apprirent à prendre forme humaine, pour passer incognito. Personne ne se méfie de trois petites filles. Seules, on veut les aider. Déjà dans la région, se répandait la rumeur, d'une bête dangereuse.

Famille

Les seuls liens qu’elles avaient étaient les liens fraternels, qui les rendaient inséparables. Leur amour était purement et simplement instinctif. Elles sentaient leur sang commun et se complaisaient dans leur trio. Alecto, Tisiphone et Mégaira, continuèrent de grandir en prenant confiance en elles et, en évoluant dans leurs pouvoirs. Elles savaient, qu’elles n’étaient pas normales, pas ordinaires.
Un soir, elles entrèrent dans une propriété, dans l’espoir de trouver de la nourriture. Elles furent très surprises car elles tombèrent nez à nez avec un chien. Elles n’avaient jamais vu une telle créature. Des sons d’objets qui se brisaient sur le sol retentirent et, elles eurent juste le temps de prendre leurs formes humaines, qu’un homme sortait de la maison. Comment résister à de si jolis petits êtres ? Elles semblaient si perdues…Il les accueillit, commençant par leur demander où étaient leurs parents. Malheureusement, elles n’avaient aucune éducation et ne savaient donc pas parler. Elles se contentèrent de sourire. Il leur donna de la nourriture humaine et ce fit hôte pour la nuit. Elles découvrirent pour la première fois le foyer et le sommeil. Un véritable émerveillement pour les trois fillettes.
Alec prit finalement la décision de garder ces trois bouts à ses côtés. Il était seul et las, ce serait pour lui l’occasion de s’amuser. Il était heureux avec elles. Il leur enseigna le langage, l’hygiène, le bon du mauvais. Il se comporta avec elles, comme un père l’aurait fait avec sa progéniture. Elles prirent enfin conscience de la véritable signification du mot « Amour ».

Erreur

L’avenir qui semblait ce profiler, était parfait. Mais Alec, remarqua qu’elles grandissaient trop vite, affreusement vite. En quelques mois elles avaient atteint l’apparence physique d’un enfant de six ans et, après trois années de bonheur, ce furent des adolescentes. Par chance la maison était isolée de tous les regards indiscrets et, Alec ne semblait pas s’inquiéter réellement des changements. A la quatrième année de vie familiale, Alecto, Mégaira et Tisiphone avaient l’allure de jeunes femmes de 17/18 ans. Celle qui paraissait la plus jeune était en réalité, la plus ouverte au mode de vie mortel et aux sens humain. Mégaira, découvrit très vite la signification du mot désir. Alec ne représentait plus seulement le père pour elle, mais la figure de l’homme.
Un jour, alors que ses deux sœurs étaient parties, Mégaira lui fit des avances. Dans un premier temps, il se refusa à elle, lui expliquant que ce n’était pas correct et qu’ils ne devaient pas se comporter de cette manière. Mais elle le voulait pour elle et, pour elle seule. Elle continua donc à jouer la carte de la séduction. Alors qu’il ne s’y attendait pas, la jeune fille l’embrassa avec fougue. A travers ce baiser, Alec perdit toutes forces et commença à s’emparer d’elle. Malheureusement pour lui, elle ne savait pas encore se contrôler. Pendant l’acte, elle afficha son plaisir et son désir par de la violence. Au fil des minutes, elle reprit sa forme originelle. Ses griffes se plantèrent dans le dos de l’homme et elle le serra contre son corps. Il rouvrit les yeux sous l’effet de la surprise et de la souffrance. Il hurla, effrayé, et complètement impuissant, mais ses cris n’alertèrent pas la fille. Elle était incapable de se rendre compte de la situation, elle était possédée par son plaisir. Elle déposa un baiser sur ses lèvres, sur son torse et finit par le cou. Là, elle le lécha, comme ces sangsues de vampire, puis le mordit. Elle arracha sa chair, avec tant de force, que la moitié de sa gorge partie. Le sang gicla sur tout ce qu’il y avait autour. Alec retomba, inerte. Mégaira couverte du liquide visqueux, dont les yeux en avaient pris la couleur, ne bougea pas. Elle était sur lui et se contentait de ce lécher les lèvres et les doigts.

Fuir

Alecto et Tisiphone, sermonnèrent leur sœur, mais elles ne lui en voulaient pas, elles s'aimaient trop pour s'en vouloir. Pourtant, on pouvait déjà voir qu'une petite compétition s'installer entre Tisiphone et Mégaira. Le but était d'atteindre Alecto, la préférée, mais aussi la plus mature. Après le meurtre de Alec, elles devaient fuir, car plus rien ne les protégait. D'ici quelques jours, on allait remarquer qu'Alec avait disparu et on s'en prendrait à elles. Elle décida donc de prendre la tête du trio, ce serait elle qui les dirigeraient à présent. Et selon elle, elles devaient partir loin de la Grèce, où leur passé commençait à être lourd et, pourrait leur créer des problèmes. Elles devaient se fondre dans la masse. Leur prochaine destination serait la France. Elles ne prirent aucun bagage, se contentèrent de prendre leurs monstrueuses formes et firent le voyage par les airs. Sur place, elles changèrent de nom, choisissant un nom bien français. Elles s'inventèrent un passé, avec des parents défunts et se mirent d'accord pour savoir de quelle manière elles répondraient aux questions qu'on pourrait leur poser. Tout se déroulait pour le mieux dans leur nouvelle vie.
Chacune se trouva une occupation, un métier digne de l'époque, mais le soir venu, elles se changeaient et faisaient ce pourquoi, on les avait créés. Elles répandirent sang et terreur, jouissant dans leur rôle. Elles aimaient ce qu'elles faisaient. Alecto restait toujours juste, ne tuant ou n'effrayant que les meurtriers ou les criminels. Tisiphone vengeait ce que l'on avait fait souffrir, ceux qui avaient été violés ou violentés, qui avait subi de l'injustice. Mégaira quant à elle, détruisait des villages entiers, n'écoutant que sa haine. Elle n'avait pas de limite et voulait montrer à sa sœur chérie, combien elle était forte et tout ce qu'elle pouvait accomplir. Les tensions avec Tisiphone augmentèrent rapidement, elles en venaient souvent aux mains, mais Alecto intervenait toujours pour les calmer. Ce qu'elles faisaient par respect pour elle.
De nombreuse fois, elles durent fuir, car l'étau se resserrait autour d’elles, mettant en danger leur secret. Elles passèrent par le Mexique, la Russie, le Canada, l'Egypte et bien d'autres pays encore, jusqu'en Irlande.

Vengeance

C’est en Irlande que tout dérapa, une fois de plus à cause de Mégaira. Elle tomba amoureuse une fois de plus et commença alors à jouer un double jeu. Elle vivait le jour avec William et occupée un rôle de compagne parfait, mais le soir venu, elle rejoignait ses sœurs et continuait son passe-temps favori. Un soir, Tisiphone accusa Mégaira de les avoir mises en danger. Selon elle, William ne valait pas mieux que les autres mortels. Il ne l’aimait pas, et l’abandonnerait pour n’importe qu’elle femme. Elle expliqua qu’elles devaient rester soudées, mais le ton se haussa et Mégaira s’énerva. Sa sœur lui dit qu’elle n’était qu’une gamine capricieuse et qu’elle ne méritait pas son rang. La soirée se finit sur cette note, plus que blessante pour Mégaira. Elle partit à la recherche d’Alecto, mais celle-ci resta introuvable. Ne sachant pas comment agir, elle resta dehors toute la nuit, en pleine réflexion. Elle n’arrivait pas à mettre les choses au clair. Devait-elle croire Tisiphone, qui semblait la détester ?
Elle revint chez elle le lendemain, mais lorsqu’elle eut franchit le seuil de la porte, elle vit William dans les bras de sa sœur. La rage et la haine la submergèrent. Elle était déçue par l’homme qu’elle avait aimé et par sa sœur, qui s’était abaissée au pire des niveaux. Elle s’approcha de son bien aimé et, après lui avoir révélé sa véritable forme, elle lui arracha la tête et poussa violemment sa sœur. Elle allait lui prouver qu’elle méritait son rang et son nom. Que le mot haine, n’était pas sans signification. Elle haïssait sa sœur et elle allait connaitre ce que vengeance, devait réellement signifier.
Leurs forces semblaient égales et, la rage allait entretenir le combat. Il était titanesque, et dura des jours entiers. Aucune des deux sœurs ne semblait fatiguée ou prête à abandonner. Pour la première fois, Alecto ne vint pas les séparer. C’est comme si le destin, les poussait à se différencier. Elles se blessèrent mutuellement et perdirent beaucoup de sang. Dans un moment d’inattention, Tisiphone griffa sa sœur à la joue et lui clama sa répulsion. Autour d’elle, le chaos régnait. On entendait que leurs cris de douleur et on ne voyait qu’un paysage de désolation. Les pierres et les murs jonchaient le sol, le bois explosait et le sang formait des flaques. La vision d’entrée dans la maison, revint à la jeune fille. Accompagnée par les pleurs et la haine, elle fonça une dernière fois sur sa sœur et lui transperça le torse avec son avant bras. De toutes ses forces, elle serra le cœur de Tisiphone et le tira lentement, les membranes se déchirant tout doucement. A travers ce geste, elle exprimait ses sentiments refoulés depuis des années. Elle approcha son visage de celui de sa sœur. Colla sa joue contre la sienne, sa bouche à côté de son oreille.

« Tu vois..C’est ça la haine. C’est ça la vengeance. Crois-moi…J’y ai pris du plaisir. »

Mégaira laissa son corps sur place mais partit avec son cœur. Elle mangea doucement ce met si rare. Elle se sentait revivre, comme si elle aspirait les forces de Tisiphone. Elle aurait aimé voir Alecto et, lui montrer qu’elle était forte et victorieuse, mais elle ne réapparut jamais. Triste, elle décida de partir une fois de plus.

Espoir

Son dernier voyage fut le Japon. Elle resta isolée dans une partie du pays très peu peuplée. C'est là, qu'elle prit le nom d'Isiniel Seregon, conservant Mégaira comme second prénom, en hommage à son passé. Elle s'offrit une toute nouvelle vie, conservant tout de même ses habitudes de monstre et prenant toujours autant de plaisir dans ses crimes. Elle apprit à maitriser ses pouvoirs à la perfection et découvrit même son pouvoir de polymorphe. Néanmoins, elle n'était pas heureuse. Un jour, elle entendit parler d'un pensionnat pour le moins étrange. Il hébergeait les êtres différents, comme elle l'était elle-même. Pour Isiniel, cet établissement était comme un nouveau départ....espoir.



“ Je suis particulier... N'est-ce pas ? „
Les petites choses qui nous rendent différents !


Le seul être qu’elle aime réellement est sa sœur Alecto, c’est aussi la seule personne qui jusque là est arrivée à calmer Isiniel. Elle a malheureusement disparue depuis la mort de Tisiphone.

Elle aime les oiseaux et particulièrement les aigles.

Isiniel affectionne la musique et la lecture, elle les trouve apaisantes. Elle prend également beaucoup de photos. Une note, un paysage ou une simple phrase, c’est que la rend mélancolique et qui la fait rêver.

Elle ne cache pas sa cicatrice à la joue droite, elle l’exhibe. C’est son trophée du combat contre Tisiphone. Elle en est fière, puisque c’est ce qui témoigne de sa force et de sa victoire.

Elle apprécie tout particulièrement le cyan, le rouge et le violet, c'est à dire, la couleur de ses yeux.

C'est une véritable boule d'énergie.

Elle est cruelle mais pas dénuée de sentiments. Sachez tout de même, que s'il vous arrive de les connaitre...les prochaines heures pourraient mal tournées. Sinon...Félicitations! Vous l'avez impressionnée, il se pourrait même qu'elle vous apprécie!

Elle n'obéit qu'à ses propres règles. Malheureusement pour vous, elle n'en a pas. Pas plus qu'elle n'a de limites d'ailleurs.

Malgré sa maitrise de ses pouvoirs, elle manifeste souvent son désir charnel à travers la violence.

Elle a un faible pour la dentelle.

L'essentiel pour elle, est de prendre du plaisir dans ce qu'elle fait.

Ce qu'elle préfère, c'est faire gicler l'hémoglobine.

Touchez à ses cheveux et elle vous arrachera les doigts.


~ Furie ou Érinyes ~

Femmes de la vengeance, il n’y en a que trois au monde. Mégaira, la haine, celle qui est instable. Alecto, l'implacable, celle qui est juste. Tisiphone, la vengeance, elle n'obéit qu'à ce mot.
Incroyablement cruelles, ce sont les ennemies les plus redoutées des vivants. Leur apparence est effrayante et sombre, malgré un sublime corps. Elles possèdent de grande ailes noires et des serpents pour cheveux. Du sang toxique coule de leurs yeux. Leurs principaux atouts en combat sont une incroyable force, des griffes, des dents acérées et des cris tout aussi puissants que stridents. Elles empruntent parfois la forme de chien ou de serpents.
Elles ne sont plus que deux aujourd'hui. Isiniel a tué sa soeur Tisiphone, en se moquant d'elle et en utilisant son maître mot, pour la tuer, c'est à dire la vengeance.




“ Qui est
derrière l'écran ? „

Montrez-vous, on ne mord pas, enfin pas
tous.



• PRÉNOM / PSEUDO :Trinity
• ÂGE :Bientôt majeure
• VOTRE AVATAR :Prussia (female) - Axis Powers Hetalia
• COMMENT AVEZ VOUS CONNU TOS ? :A travers des partenariats et des
recherches.
• CODE DU RÉGLEMENT :
Code Okay by Julius
• SUGGESTIONS ? :Le plus dur est de synthétiser pour la race. Il existe de nombreuses définitions. J'ai fais au mieux à partir de mes connaissances et du net...Si je dois changer quoi que ce soit, faites-moi signe ^^



Dernière édition par Isiniel M. Seregon le Lun 11 Juil - 15:35, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Erin McCarley
PlASTICS BEAUTIES
■ Messages : 794
■ Date d'inscription : 29/03/2011
■ Age : 24

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
3/5  (3/5)
MessageSujet: Re: Isiniel...Méfiez-vous des apparences, elles sont parfois trompeuses. Ven 8 Juil - 19:36

Bienvenue parmi nous !
Bon courage pour ta fiche =D si tu as des questions n'hésite pas à nous mp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-rpg.forums-actifs.net/


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Isiniel...Méfiez-vous des apparences, elles sont parfois trompeuses. Dim 10 Juil - 23:05

Oilà, oilà...C'est fini! :D Rien de bien exceptionnel...Gomen ><
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Julius von'Wolken
WE ARE WORTH MORE
■ Messages : 280
■ Date d'inscription : 21/08/2010

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
5/5  (5/5)
MessageSujet: Re: Isiniel...Méfiez-vous des apparences, elles sont parfois trompeuses. Lun 11 Juil - 4:01

Isiniel ! Tu t'es endormie sur ta présentation ou quoi ? xD


Bon dans l'ensemble l'histoire est intéressante et met en scène un aspect tragique que je ne pensais pas voir. Je connaissais l'histoire des furies de culture générale et j'ai bien aimé l'histoire que tu en as fais. Je me suis un peu perdu avec les noms au début ( Alec et Alecto) mais pardonne moi il est 6h du mat donc ça c'est ma faute x) Tu démarque aussi bien chaque personnalité des soeurs c'est agréable.

Sinon à part ça quelques points négatifs, à revoir :

- Tu oublie souvent des mots entre tes phrases. J'arrive à les deviner et à retrouver le sens de la phrase mais fais attention.
- Tu confonds quelques fois l'imparfait et le passé composé ( -ait / - é )

Sinon petit défaut encore, il t'arrive de passer de l'imparfait au présent. Cela peut ce faire mais il faut bien l'introduire sinon ça casse le rythme de l'histoire. Il faudrait que ça en découle, comme une suite logique. Généralement, les interruptions aux présents sont souvent des explications ou commentaires pour souligner les aspects que l'on voudrait bien mettre en évidence.


Pour ta maison il est vrai que l'on pourrait te placer chez les Envy et chez les Wrath, disons Enrath ? *sort* . Après avis personnel je trouve qu'une furie fait plus Wrath. Tu me dira ce qui te convient et ton point de vue.

Citation :
- Malgré sa maitrise de ses pouvoirs, elle manifeste souvent son désir charnel à travers la violence.
- Ce qu'elle préfère, c'est faire gicler l'hémoglobine.

On avait compris xD Faudra que je me méfie x3



So, je ne te valide pas encore. Je vais te laisser corriger un peu tout ça. Tu aura probablement un niveau 3. Si tu as besoin d'aide, d'exemple, de soutien ou si tu as des questions je suis là pour toi Isiniel ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Isiniel...Méfiez-vous des apparences, elles sont parfois trompeuses. Lun 11 Juil - 15:40

C'est presque ça...Je me suis presque endormie sur ma présentation T_T

J'ai corrigé ce que j'ai vu et j'espère que ça ira ^^

Sinon, je penche également pour Wrath, comme tu le dis...ça correspond mieux :)Et..c'est tout ^^
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Julius von'Wolken
WE ARE WORTH MORE
■ Messages : 280
■ Date d'inscription : 21/08/2010

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
5/5  (5/5)
MessageSujet: Re: Isiniel...Méfiez-vous des apparences, elles sont parfois trompeuses. Lun 11 Juil - 21:01

So, désolé du retard que j'ai pris.

La plupart des fautes ayant été corrigées je vais pouvoir te valider et te permettre de commencer ton aventure.


Sur ce, c'est partie pour une furie chez les Wrath de niveau 3





édit: Rectification, j'ai rien dis =X Fiche corrigée et validée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


CALL ME Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Isiniel...Méfiez-vous des apparences, elles sont parfois trompeuses. Aujourd'hui à 1:53

Revenir en haut Aller en bas

Isiniel...Méfiez-vous des apparences, elles sont parfois trompeuses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.T H E O T H E R S I D E :: « The Other Side - Hors Jeu » :: Corbeille :: Présentations & Dossiers-
Sauter vers: