THE INCREDIBLE STAFF
They will always be there for u♥
ERIN MCCARLEY ❦ FONDATRICE

AKA QUINN BAILEY & LUTHER SAWYER
Voir son profil ?  La contacter ?
JULIUS VON WOLKEN❦ FONDATEUR

AKA RIEN DU TOUT
Voir son profil ? Le contacter ?

AUSTER CAROLL ❦ ADMINISTRATRICE

AKA AMBROISE B. AGAPET
Voir son profil ? La contacter ?
JERELATH COHEN ❦ ADMINISTRATRICE

AKA CHRYSANDRE PETRAKIS
Voir son profil ? La contacter ?

Si vous avez une question, une suggestion ou quelconque autre problème vous pouvez envoyer un petit mp au Staff! Attention certains mordent ♥

© Design #6 par Erin McCarley, optimisé sous Firefox.
BACKGROUND
It's the end when I begin
Dans cet établissement pas de discrimination, tout le monde demeure sur un pied d’égalité : vampires, humains, loup-garous, succubes et autres créatures. Pour ce faire il est naturellement obligatoire de conserver une forme humaine. Marre du monde des humains où vous vous sentez à l’étroit, mal à l’aise ? Il vous manque simplement la liberté. Le pensionnat est là pour vous. Nous saurons vous trouver où que vous soyez et qui que vous soyez.Cependant derrière tout ces aspects d’égalité et de liberté les plans se trament et la tentation de hausser sa race en influence au sein de l’établissement apparaît. Les tensions montent secrètement et lentement entre les différents individus et l’odeur âpre de la confrontation entre celles-ci commence à ce faire sentir. Sous des airs angéliques vos voisins de table peuvent très bien vous haïr. Tout n’est que voile et mensonge. Maintenant à vous de faire votre entrée, qui que vous soyez, quoi que vous soyez. Continuerez vous le jeu malsain qui se joue dans l’établissement ou vous dresserez vous contre celui-ci en faisant éclater la vérité au grand jour ? Saurez vous passer « de l’autre coté » ?
DA NEWS & CIE
You know now
Nouveau DESIGN à commenter et à critiquer ici. Prédéfinis libres et rafraîchis ! Jetez y un oeil! Gazette est de retour ! Pour vous jouer DES mauvais tours, avec une montée de sadisme en prime ♥

N'oubliez pas de voter pour le forum !

the other side
BODIES WITHOUT SOULS, OR NOT
Have fun with them, if you can



Encore et toujours plus de prédéfinis ici !

Partagez|

Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre] Dim 11 Sep - 8:29

J'avais reçu mon admission au poste de maître du dojo de cet établissement. Ainsi donc toute personne voulant prendre des cours d'un quelconque art martial devrait passer par moi. Est-ce vraiment ce que je souhaitais? Ce n'est pas comme si c'était certain que ce soit définitif... après tout, je ne m'arrêtais simplement pour former une troupe de jeunes a l'art de se battre pour protéger ce qui est cher. Plus nous serons a nous battre pour cette cause, plus de vies seront sauvées, après tout. Je me dirigeait vers l'endroit ou le matériel était stocké. Ils avaient déjà pris les tenues et les kimonos en suivant ma demande, ce qui m'arracha un léger sourire. Je pris l'un des bokken avant de revenir me placer au centre de la salle. Je n'avais plus tenu un bokken depuis un moment mais c'est comme faire du vélo après tout, ces choses ne se perdent pas. J'effectuais quelques passe d'armes simples avant d’enchaîner sur de plus compliquées. J'ignorais pourquoi, mais ici, dans ce dojo, je me sentais réellement chez moi. Je demanderais d'ailleurs je penses a avoir ma chambre près de celui-ci. Après tout, le maître ne se doit-il pas d'habiter a quelques pas de son dojo? Je retira mon sabre de mon dos avant de le poser contre le mur, un peu plus loin et revenir, bokken en main. Je me mis en position avant de commencer mon propre entrainement. Les bases sont toujours bonnes a revoir, car si on oublies les bases, il y a de fortes chances que le reste s'en ailles a son tour. Mon bokken effectuait donc diverses passes, divers mouvement que je ne citerais pas pour le moment, de manière énergétique et précise, la puissance que je trahissait dans chacun de mes mouvements provoquaient le léger déplacement d'air. Je ne frappais pas de toute ma force, non, mais que représente un entrainement si on n'y met pas du sien? De la sueur commençait a perler sur mon front et glissait doucement pour finalement recouvrir tout mon visage. L'entrainement dura encore quelques minutes. Celui-ci fini, il m'avait aussi permis de constater par moi même la qualité de ces bokken. Ils étaient de bonne facture, ce qui me rassura. Je me rendis donc a nouveau dans le stock si je puis dire pour y déposer le bokken a sa place et sorti pour prendre une serviette et m'essuyer le visage. Je sortit aussi de l'une de mes poches une petite bouteille d'eau que j'avais prévue en sachant pertinemment que je m’entraînerais une fois ici et but a grande gorgée. Je récupéra aussi mon sabre et les plaça a peu près exactement au centre du dojo avant de me prendre ma forme de loup et m'allonger juste a côté de ces deux objets, au centre. Pourquoi me demanderez vous? Vous le saurez... si vous êtes curieux. En tout cas, une question m'hantait encore.... avais-je fais le bon choix de cesser temporairement cette guerre, qui m'unissait a cette terre ou avais-je bien fait de choisir de compter sur les autres pour rejoindre une cause que beaucoup croient perdue? A cet instant, on pouvait voir une petite masse noire allongée au centre du dojo, en boule, qui ne demandait rien a personne.... mais cette petite masse noire, elle avait bel et bien ôté la vie a de nombreuses personnes.... Et avait aussi commise des erreurs. Nous verrons bien ce que la suite nous réserve, pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Ayumi Hasegawa
ANGRY & CIE
■ Messages : 63
■ Date d'inscription : 13/09/2011
■ Age : 24
■ Localisation : Là où je suis mais en même temps que tu es.

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
1/1  (1/1)
MessageSujet: Re: Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre] Lun 19 Sep - 1:36

Il devait être environ dix heures du matin quand la jeune Hasegawa sortit de sa chambre pour se promener dans les couloirs de l’établissement tout en regardant un petit peu le plafond. Comment cela se faisait-il qu’elle n’était pas en cours à ce moment là ? Tout simplement qu’elle n’avait pas envie de passer encore un de ses ennuyeux sujets d’étude qu’elle n’appréciait guère. Pour tout vous dire, la jeune Vampire se demandait qui avait eu la donne idée d’inventer les maths. Sérieusement, qu’est-ce qu’elle en avait à foutre de ces numéros qui se mélangeaient à tout bout de train. Il en va sans dire qu’Ayumi détestait cette matière par-dessus toutes les autres.

Enfin, ne nous attardons pas sur ce sujet qui se veut fâcheux et revenons à la promenade de la jeune demoiselle. Ne voulant pas se faire surprendre, elle sortit discrètement dans la cours pour respirer cet air pur qu’elle avait mis si longtemps à respirer et au prix d’un énorme sacrifice… Sans vraiment s’en rendre compte, la petite Hasegawa partit dans ses pensées pour se replonger dans son passé. Elle laissa donc ses pas la guide et arriva devant un endroit qu’elle n’avait encore jamais visité. Penchant un peu la tête sur le côté, elle fit le tour de la bâtisse pour mieux l’observer dans les moindres recoins. Et oui, elle restait quelqu’un de bien curieuse la petite Ayumi. Surtout quand la maison ne lui disait absolument rien et que jamais au paravent elle n’avait vu semblable.

N’entendant aucun bruit à l’intérieur, elle décida de satisfaire sa curiosité et commença donc à chercher l’entrée de cette dernière. Heureusement pour la jeune albinos, son sens de l’orientation ne la toucha pas cette fois-ci et elle trouva sans peine la porte d’entrée. La faisant doucement coulisser sur le côté, elle jeta d’abord un œil discret dans la pièce pour s’affirmer que personne n’y était présentement. Un léger sourire s’afficha sur le visage de celle-ci en ne voyant effectivement personne.

Sans plus attendre, elle ouvrit grandement la porte, entra dans la salle et referma l’ouverture derrière elle. Commençant à regarder dans tous les côtés, elle pencha plusieurs fois la tête ne connaissant quasiment aucunes des armes qui se trouvaient ici. A part une espèce de katana en bois. Ayumi se rappela en avoir déjà touché un étant plus jeune et s’être fait massacrée par sa mère juste après… Elle se secoua rapidement la tête pour que cette pensée quitte rapidement son esprit. Ce n’était pas le moment de penser à ce genre de chose et elle ne voulait surtout pas repartir dans ses pensées et qu’elle perdre une nouvelle fois la raison sans vraiment le vouloir. Après tout, il n’y avait qu’avec lui… Qu’Ayumi pouvait se sentir calme et apaisée. Où était-il passé d’ailleurs ?

Se retournant pour continuer sa visite, elle remarqua enfin un petit amas noir couché au milieu de la pièce. Je vous laisse deviner ce que la jeune fille fit ? Et bien oui, elle s’en approcha doucement pour voir ce que cela pouvait bien être. Ses yeux s’ouvrirent grandement quand elle remarqua que c’était un animal qu’elle n’avait jamais vu dans les environs. Aimant la nature, elle s’accroupi pour essayer de le caresser voyant qu’il semblait endormi. Elle est suicidaire cette celle-là ?! C’était sûrement la pensée qu’une personne extérieure à ce moment précis. Mais la jeune Hasegawa, n’ayant pas vraiment peur des animaux, s’en fichait pas mal de se faire mordre ! De ses yeux vides et sa petite voix qui résonnait pareil, elle dit une petite phrase doucement.

« Hé bien, que fais-tu ici toi ? Tu devrais être en liberté… »

Oui, la jeune Vampire venait de parler comme si l’animal allait lui répondre. Mais il ne faut pas lui en vouloir, ses années d’emprisonnement lui avait fait acquirent une mauvaise manie de parler toute seule. Après tout, peut-être que cette bête n’avait pas réussi à s’échapper de cet endroit ? Oui, Ayumi était encore très naïve… Elle ne pouvait le cacher. Qu’allait-il donc se passer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre] Lun 19 Sep - 18:59

Je parvins finalement a trouver le sommeil. Je ne saurais vous dire de quoi j'ai pu rêver, car je ne le sais pas moi même. Cela fait bien longtemps que mes nuits sont sombres. Depuis que j'ai ôté la première vie de sang froid, pour être exact. Mon esprit vagabondait donc très certainement d'un îlot a un autre de mon passé sans but précis... n'est-ce pas ainsi que nos nuits se font? Bref, tout était si calme depuis mon arrivée que je me demandais ce que je pouvais bien faire de mes journées... hormis l'entrainement et dormir... sans compter les quelques heures de cours que je peut avoir, je n'ai vraiment pas grand chose a faire. Une présence se fit alors ressentir dans la pièce et cela suffit a me tirer de mon sommeil. Une odeur me confirma cette présence, néanmoins. Je luttai donc un instant contre le sommeil pour me concentrer sur les mouvements de cette personne. Il s'agissait d'une jeune femme, une odeur caractéristique de vampire la suivait, mais son aura elle même ne semblait pas mauvaise, je me détendit alors. Elle sembla finalement me remarquer et s'approcha doucement. En liberté, hein? Comment réagirait-elle si je prenait forme humain en cet instant? Je me décida a attendre un peu, de ce fait. Ne pouvant parler sous cette forme je me contenta de lever la tête pour la regarder un instant. Je me redressais alors avant de lécher doucement sa main et la regarder a nouveau. La liberté, hein? Qu'étais la liberté dans le fond pour un homme tel que moi? Je n'étais qu'un "marchand de mort" aux yeux de beaucoup de monde... Ma liberté n'étais certainement que la liberté de me dire que je me battais pour une cause que j'avais moi même choisie, non? Enfin, passons, nous ne sommes pas la pour débattre des questions que je peut me poser, pas vrai? Comment lui faire comprendre en douceur que je n'étais pas forcément un simple loup? M'étant levé, elle pouvait sans aucun doute voir le sabre et la bouteille d'eau, peut être que cela serait suffisant? Je pris le sabre dans ma gueule et alla le déposer contre le mur, lui poussant la bouteille d'eau avec le museau, d'un pas tranquille et habitué avant de m’asseoir face a elle en silence. J'avoues être curieux de découvrir le tempérament des élèves de cet établissement. Après tout, elle était la première élève a m'approcher directement. Je n'avais pas encore, jusqu'à présent, eu l'occasion de croiser le chemin de quelqu'un d'autre. On dit souvent que le premier contact est important, mais bon, hormis les cours et des élèves qui semblaient satisfait... je m'ennuyais réellement, ici. Je restais donc la a observer cette mignonne petite vampire, me demandant bien ce qu'elle pouvait penser, mais qui sait... peut être que je n'allais pas tarder a le découvrir...
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Ayumi Hasegawa
ANGRY & CIE
■ Messages : 63
■ Date d'inscription : 13/09/2011
■ Age : 24
■ Localisation : Là où je suis mais en même temps que tu es.

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
1/1  (1/1)
MessageSujet: Re: Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre] Mar 20 Sep - 23:58

Alors que la jeune anglo-japonaise partit dans ses pensées, elle continua à caresser un petit peu la bête en face d’elle ne se méfiant de rien du tout. Il fallait dire que cette dernière n’était pas forcément quelqu’un de peureux surtout après la disparition de son petit frère. Depuis enfant, elle avait du subir un trop grand nombre de souffrance et ne rien laisser paraitre pour que Kuroi n’ait pas peur et se sente bien. Bien sûr, elle n’était pas bête et savait que son petit frère n’aimait pas la voir se faire battre mais elle préférait recevoir les coups et ainsi protéger le petit qui n’avait rien fait de mal à par vivre une vie. Soupirant légèrement à ses souvenirs qui revenaient, la jeune adolescente reposa son regard sur l’animal endormit et ouvrit un peu plus grand les yeux quand elle vit le chien bouger. L’avait-elle réveillé ? En tout cas, là n’était pas son but.

Le regardant simplement pour commencer, elle pencha légèrement la tête sur le côté quand le canin commença à lui lécher la joue. Doucement, un petit sourire arriva sur son fin visage blanc. Ramenant sa main vers elle alors que la bête était en train de la regarder, elle prit la parole encore une fois comme si elle parlait toute seule.

« Désolé si je t’ai réveillé. Ce n’étais pas fait exprès. »

Juste après ces quelques paroles, l’animal se leva et Ayumi fut surprise de voir une bouteille dos ainsi qu’un sabre tout près de lui. S’en était-il servi ? L’imagination de la jeune Hasegawa prit le dessus et elle imagina la petite boule noire en train de s’entrainer debout comme elle pouvait se tenir. Sur le coup, elle trouva cette pensée forte amusante. Mais la surprise n’était pas finie pour la jeune Vampire. Alors qu’elle continuait à le regarder, le chien prit le sabre dans sa gueule et commença à bouger la bouteille d’eau en même temps. Sur le coup, elle se demanda si la bête était vraiment un animal ou s’il était tout simplement un élève de l’établissement… Il fallait dire que cela ne faisait pas si longtemps qu’Ayumi était entrée dans cette école et elle n’avait pas vraiment pris connaissance des personnes qui pouvaient s’y trouver. Il fallait dire qu’elle n’était pas très sociable non plus. En groupe, Ayumi semblait toujours plus renfermée que quand elle se trouvait seule. Peut-être un moyen de se protéger d’une nouvelle douleur mental ? Oui mais il n’y avait pas que ça… La jeune fille ne voulait pas se rapprocher de quelqu’un en n’ayant peur de lui faire du mal. Pourtant, elle s’était quand même rapprochée de ce petit blond… Mais ce sujet, restait encore un mystère pour Ayumi.

Se relevant donc, elle commença à suivre l’animal vers sa destination final et qui avait recommencé à la fixer. Elle ne pouvait s’empêcher de jouer sa curieuse surtout qu’elle n’avait jamais vu tel bête avant d’arriver dans ce drôle de bâtiment. Se rapprochant donc, elle s’accroupit une nouvelle fois sur ses jambes et essaya de confirmer sa pensée précédente.

« Es-tu un simple animal ou quelqu’un de cet établissement ? »

Heureusement que personne n’était à ses côtés car si elle se trompait, elle n’avait pas l’air bête la petite Ayu ! Mais elle resta là, à attendre une réponse qu’elle n’aurait peut-être jamais. Après tout, elle trouvait que la présence d’un animal pouvait être bien plus sympathique qu’une autre quelque fois… Surtout voyant les personnes excitées de sa classe par moment. Il fallait dire que la Vampire était l’une des plus discrètes… Quand elle allait en cours bien sûr. Ce qui n’était pas le cas en ce moment même. Mais bref, elle n’avait pas envie de penser à ces stupidités maintenant et préféra rester la à fixer la bêbête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre] Mar 4 Oct - 18:07

Je l'observais en silence. Elle était loin d'être idiote. Son interrogation en fut donc la preuve. Je n'avais jamais pensé qu'elle puisse l'être. Sa question était intelligente et pertinente. Finalement, cette petite vampire aux allures curieuses et paumées semblait avoir la tête sur les épaules, si je puis tourner cela ainsi. Je poussais donc un léger grognement satisfait avant de prendre doucement ma forme humaine, assis en tailleur et les mains sur les genoux, accompagnant la transformation d'un signe de main amical et d'un léger sourire quand ceux-ci furent visibles. J’espérais ne pas l'effrayer de la sorte mais il est vrai que le contact "humain" n'était pas ma grande tasse de thé, moi qui avait vécu en faisant couler le sang de mes cibles. Ce dojo était donc ma demeure, mon antre. Ma foi et ma loi a moi, guerrier. Que voulez vous, nous avons tous nos raisons d'avancer et de nous battre, dans le fond. même si nous ne sommes pas forcement des guerriers, quand nous nous battons. Certains se battent pour imposer un point de vue mental, que ce soit sur un champ de bataille, certes, ou sur papier, par exemple. Pour ma part, j'ai choisi d'anéantir les problèmes a leur source. Je ne suis donc pour la plupart des gens qu'un vulgaire marchand de mort. Après, que l'on cherche a comprendre, a savoir, c'est autre chose. Bref, je ne suis pas la pour parler de moi de la sorte, pas vrai? Un certain silence c'était installé depuis sa dernière question et cela m'arracha un léger soupir gêné avant de répondre, mieux vaux tard que jamais, non?

-En effet, je travaille dans ce pensionnat, j'en suis le maître du dojo. Je suis un lycan qui descend directement d'une ancienne famille louve et je me nommes Angeler Wolf, enchanté.

Un nouveau léger sourire lui fut offert, comme pour tenter de détendre l'atmosphère alors que je pris la bouteille d'eau pour boire quelques légères gorgées et la lui tendre en silence. Comme si j'avais voulu lui prouver que l'eau était bien saine et qu'elle pouvait boire.

-Je peut t'aider, ou te renseigner, peut être? Et puis, ne t'en fais pas, tu ne me dérange pas. Tu est la première élève a pénétrer ici en dehors de ses heures de cours, ça me change.

Je restais donc assis en tailleurs, a attendre une quelconque réponse a ma question ou une quelconque présentation de sa part, ne témoignant aucune agressivité.
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Ayumi Hasegawa
ANGRY & CIE
■ Messages : 63
■ Date d'inscription : 13/09/2011
■ Age : 24
■ Localisation : Là où je suis mais en même temps que tu es.

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
1/1  (1/1)
MessageSujet: Re: Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre] Mer 12 Oct - 15:43

Alors que la jeune fille venait de poser sa dernière question, elle n’eut pas le temps d’attendre longtemps que sa réponse lui parvint. Après que l’animal ait lâché un léger grognement, ce dernier commença à changer de forme pour devenir humain. Sans vraiment le remarquer, la jeune Hasgeawa fronça un sourcille de curiosité. C’était la première fois qu’elle voyait une transformation de la sorte. Ayumi en avait déjà entendu parler lors d’un de ses cours mais comme elle n’y prêtait pas beaucoup attention, elle ne s’attendait pas en croiser un de si tôt. Restant tout à fait calme, elle continua de fixer la transformation jusqu’à que celle-ci se terminer et qu’il devienne un jeune homme qui paraissait humain.

Après ce petit moment, comme un léger silence s’installa dans la salle. Était-ce l’envie de parler qui c’était dissipée ? Non. Ayumi attendait simplement que ce dernier prenne enfin la parole. Après tout, l’adolescente s’était mise à parler toute seule un certain moment et d’ailleurs, il devait la prendre pour une demi-folle maintenant. Puis normalement, la jeune Vampire n’avait pas du tout l’habitude de parler avec quelqu’un. La seule personne qui arrivait à lui décrocher des phrases plutôt longue, était ce petit blond d’Oz. D’ailleurs, pourquoi elle arrivait à parler convenable avec lui et pas avec quelqu’un d’autre ? Un mystère qu’elle devrait résoudre bien qu’une idée lui passait souvent en tête… Mais se refusant de s’attacher à quelqu’un, elle se mentait à elle-même.

Soudain, le silence fut brisé par la voix de l’homme qui se présenta en quelques lignes. Donc, elle se trouvait dans son dojo et il s’appelait Angeler. Ce qui veut dire qu’il était un des professeurs de cet endroit ? Ayumi avait déjà de la peine à se faire entendre par les élèves de son âge… Les profs, ils étaient encore pires. Mais ce qui l’intrigua un peu plus, c’est qu’il fait partie d’une ancienne famille de Louve. C’était possible ? Elle se dit que oui comme elle ne voyait pas pourquoi ce dernier lui mentirait.

Par politesse, elle prit la parole pour se présenter à son tour. Par contre, elle ne serait pas aussi bavarde que lui. Après tout, ils ne se connaissent pas et Ayumi n’avait pas l’habitude de parler d’elle… Encore moins de son passé qu’elle voulait oublier et de cette ombre qu’elle voulait retrouver.

« Je m’appelle Ayumi Hasegawa. Enchantée de vous rencontrer. »

Regardant les mouvements de l’homme, elle fit un léger signe négatif de la main pour lui dire qu’elle n’avait pas soif. N’ayant pas l’habitude de sourire, elle ne lui rendit pas et regarda un peu autour d’eux comme si elle essayait de prendre connaissance des lieux. Vu son sens de l’orientation des plus moindre, cela ne lui faisait aucun mal !

Entendant les questions qui s’en suivaient, elle profita de l’occasion pour poser une ou deux questions. Après tout, elle était d’une grande curiosité même si elle ne parlait pas beaucoup. Dès que quelque chose l’intriguait, elle faisait tout pour trouver la réponse. Ce fut d’ailleurs sa curiosité qui l’amena ici.

« Hé bien… Je dois avouer que je ne suis jamais venue ici. Vous y faites quoi normalement ? »

Oui une simple petite question pour commencer. A vrai dire, elle s’étonnait elle-même de pouvoir parler calmement à un professeur. Normalement, ils s’envoyaient voler en quelques minutes. Était- ce qui allait arriver ? L’avenir nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre] Lun 12 Déc - 3:12

ouais. Vous avez peut être remarqué l'aisance que je me permet avec les élèves et qui, soi dit en passant, est normalement interdit a un professeur. La raison a cela est simple, je ne suis pas régi exactement comme un professeur. Je ne suis pas un professeur (je ne suis pas exactement comme un prof de sport, par exemple). Mon statut de maître de dojo me permet une certaine liberté. Des obligations, certes, mais une réelle tranquillité non négligeable. A vrai dire, être régi comme un professeur ne m'aurais pas convenu. J'ai pris l'habitude d'avoir certaines libertés, si on me les ôtes, autant que j'aille chercher un autre établissement. Oui, ce sont en un sens les mots d'un vieux loup solitaire, mais je ne suis pourtant pas si vieux que cela. Enfin, je penses. Pour être franc il est vrai que j'ai déjà dors et déjà arrêté de compter le fil des années. Bref, qu'ajouter? J'écouter ses mots et sa présentation. Ayumi Hasegawa, alors. Et bien, c'est noté, hein !

Un léger silence passa devant sa question, accompagné d'un sourire légèrement amusé. Il me fallut un moment de réflexion. Non pas pour répondre, mais pour me reposer la question a moi même. Après tout, j'avais décidé de venir m'implanter un peu sur un coup de tête, même si c'était pour des valeurs que je jugeait sûres et bonnes. Le silence se prolongeait donc... mais c'est vrai ça... je fous quoi ici moi? ....... Bref, je suis pas la pour tergiverser et me morfondre sur le passé ! Bref, passons. Que voulez vous, un loup aussi peut avoir ses moments d'égarement. Ceci n'était pas la réponse à la question posée !

-Habituellement, j'apprends aux freluquets de cet établissement l'art de se défendre, primordialement et en cas d'extrême recours. Ensuite, je tente par les moyens en ma possession d'inculquer des valeurs justes aux jeunes. En bref, tu peut considérer que je suis venu Bénévolement, les mains dans les poches et qu'on m'as proposé un petit extra financier non négligeable.

Mes mots étaient accompagnés d'un sourire doux et amical. Après un léger silence, j''ajoutai

-Après, si tu te demande encore pourquoi j'en suis venu a m'arrêter la, dis toi simplement que j'ai vu assez d'atrocités sur le champ de bataille pour tenter d'éviter d'envoyer plus de jeunes au casse pipe, que ce soit pour la bonne ou la mauvaise cause.

Mon regard se perdit dans le vide. M'écartais bien trop vite quand j'entammais ce sujet, La guerre... Un art que j'avais appris a maîtriser, mais un domaine que j'avais appris a craindre malgré tout. Non pas pour la dureté des combats mais pour la dureté sur l'esprit. Devoir tuer des enfants, c'est désolant, et pourtant, cela peut faire partie de votre quotidien, à la guerre....M'écartant a nouveau dans mes pensées, je me repris

-tu veux quelque chose d'autre a boire, ou a manger ?

Mon sourire doux avait repris le dessus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Ayumi Hasegawa
ANGRY & CIE
■ Messages : 63
■ Date d'inscription : 13/09/2011
■ Age : 24
■ Localisation : Là où je suis mais en même temps que tu es.

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
1/1  (1/1)
MessageSujet: Re: Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre] Dim 25 Déc - 18:55

Hé bien, il fallait dire que cet endroit était rudement bien calme depuis qu’elle y avait mis un pied. Il y avait bien eu la transformation de ce loup en un homme mais depuis sa question, tout était calme comme s’il ne trouvait pas la réponse ? C’était tout de même quelque chose de bizarre… Peut-être qu’il était arrivé ici sans vraiment s’y attendre ? Un peu comme Ayumi qui était arrivée par chance dans cet endroit après avoir quitté sa famille et perdu son petit frère… Mais bon. Ce n’était pas le moment de se perdre dans ses pensées et se remémorer le passé ainsi que les douleurs qui allaient malheureusement bien avec. Surtout que l’homme venait enfin de prendre la parole pour répondre à sa question

Angeler était donc là pour apprendre aux faibles à se défendre ? Cela pouvait partir de bonne intention si les élèves ne s’en servaient pas dans de mauvaise blagues ou autres. Après tout, c’était quand même une école assez spéciale où elle avait atterrir. Imaginez que ses pratiques soient utilisées à mauvais escient. Mais ne voulant pas dire ses pensées, l’albinos continua d’écouter le professeur, pour une fois. En plus d’apprendre à se défendre, il essayait d’apprendre des valeurs à ces personnes ? Sur le coup, l’élève se demanda si cette possibilité était envisageable. Bon, elle ne pouvait pas le savoir comme elle n’avait jamais participé à l’un de ses cours. Peut-être qu’il avait de bonne méthode pour les apprendre ? Mais ses idées furent vite volatilisées en entendant dire qu’il était venu bénévolement et surtout pour le petit plus financier. Étant quand même bien curieuse, notre amie ne se reteint pas une question qui était en train de lui brûler les lèvres.

« Et vos méthodes marche-t-elle ? Enfin, ce que je veux dire. Vous n’avez pas peur que quelqu’un s’en servent à un mauvaise usage ? »

Mais à peine eut-elle finit de parler que l’homme reprit la parole. Angeler commença à lui dire qu’il avait vu assez d’atrocité et qu’il ne voulait pas voir des jeunes partirent se casser la pipe. En gros, il ne voulait pas voir des personnes mourir pour un rien ? D’un petit air surpris, son avis sur l’homme changea assez rapidement. S’il ne se jouait pas d’elle, ses intentions étaient assez bonnes et elle espérait qu’elles soient aussi efficaces. Après tout, pourquoi la violence devait-elle toujours résoudre les problèmes ? Bon c’était bien joli de dire ça alors qu’elle-même, quand elle commençait à perdre la boule, devenait assez violente mais heureusement, cela ne lui était encore jamais arrivé dans cet établissement. Surement que la présence d’un petit blond l’aidait fortement sans qu’elle ne s’en rende compte.

« Vos intentions sont très honorables en tout cas. »

Une seule phrase qui voulait tout dire. Mais ce qui étonna la jeune fille, se fut ce changement de sujet soudain avec un sourire doux. Elle ne pouvait être que surprise de voir un homme se battre et paraitre pourtant gentil ? Bon après, elle ne connaissait pas vraiment quelque chose à la vie alors tout était possible pour elle…

« Je n’ai besoin de rien c’est gentil de votre part. »

Ses pensées l’avaient tellement submergées ces derniers jours qu’elle avait pourtant oublié de nombreuse fois de se nourrir comme il le fallait. Sans perdre une seconde, son estomac fit un drôle de bruit comme pour saisir l’occasion d’avoir quelque chose dans le ventre. Ne s’y attendant pas, la blanchette tourna la tête sur le côté pour cacher sa gêne présente… Il n’avait pas pu se taire ce stupide ventre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com


CALL ME Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre] Aujourd'hui à 1:54

Revenir en haut Aller en bas

Un instant de nostalgie... quand le mercenaire prends congé [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.T H E O T H E R S I D E :: « The Other Side - Hors Jeu » :: Corbeille :: Anciens RP-
Sauter vers: