THE INCREDIBLE STAFF
They will always be there for u♥
ERIN MCCARLEY ❦ FONDATRICE

AKA QUINN BAILEY & LUTHER SAWYER
Voir son profil ?  La contacter ?
JULIUS VON WOLKEN❦ FONDATEUR

AKA RIEN DU TOUT
Voir son profil ? Le contacter ?

AUSTER CAROLL ❦ ADMINISTRATRICE

AKA AMBROISE B. AGAPET
Voir son profil ? La contacter ?
JERELATH COHEN ❦ ADMINISTRATRICE

AKA CHRYSANDRE PETRAKIS
Voir son profil ? La contacter ?

Si vous avez une question, une suggestion ou quelconque autre problème vous pouvez envoyer un petit mp au Staff! Attention certains mordent ♥

© Design #6 par Erin McCarley, optimisé sous Firefox.
BACKGROUND
It's the end when I begin
Dans cet établissement pas de discrimination, tout le monde demeure sur un pied d’égalité : vampires, humains, loup-garous, succubes et autres créatures. Pour ce faire il est naturellement obligatoire de conserver une forme humaine. Marre du monde des humains où vous vous sentez à l’étroit, mal à l’aise ? Il vous manque simplement la liberté. Le pensionnat est là pour vous. Nous saurons vous trouver où que vous soyez et qui que vous soyez.Cependant derrière tout ces aspects d’égalité et de liberté les plans se trament et la tentation de hausser sa race en influence au sein de l’établissement apparaît. Les tensions montent secrètement et lentement entre les différents individus et l’odeur âpre de la confrontation entre celles-ci commence à ce faire sentir. Sous des airs angéliques vos voisins de table peuvent très bien vous haïr. Tout n’est que voile et mensonge. Maintenant à vous de faire votre entrée, qui que vous soyez, quoi que vous soyez. Continuerez vous le jeu malsain qui se joue dans l’établissement ou vous dresserez vous contre celui-ci en faisant éclater la vérité au grand jour ? Saurez vous passer « de l’autre coté » ?
DA NEWS & CIE
You know now
Nouveau DESIGN à commenter et à critiquer ici. Prédéfinis libres et rafraîchis ! Jetez y un oeil! Gazette est de retour ! Pour vous jouer DES mauvais tours, avec une montée de sadisme en prime ♥

N'oubliez pas de voter pour le forum !

the other side
BODIES WITHOUT SOULS, OR NOT
Have fun with them, if you can



Encore et toujours plus de prédéfinis ici !

Partagez|

April A. Winchester • Creatures lie here, look through the window.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


CALL ME April A. Winchester
■ Messages : 11
■ Date d'inscription : 14/09/2011

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
1/1  (1/1)
MessageSujet: April A. Winchester • Creatures lie here, look through the window. Jeu 15 Sep - 15:07


Quelque chose qui bat, quelque chose qui se débat.

Qui suis je ? Ce que vous voyez et rien de plus, absolument rien.





• NOM : WINCHESTER
• PRÉNOM(S) : April Alice
• ÂGE RÉEL / D'APPARENCE : 18 ans, mais avec son corps frêle et son petit visage de poupée, elle en parait nettement moins.
• DATE & LIEU DE NAISSANCE : September 3rd, London.
• RACE : Humaine.
• MAISON(S) DÉSIRÉE(S) : Pride.
• NIVEAU :



“ Stuck in your « Wonderland ». „
If you are dead or still alive, I don't care.

Elle était là. Elle était là depuis des heures durant. Une petite silhouette noire, frêle, fragile, comme une ombre, accroupie au milieu de la petite route qui traversait l’une des rues non loin de Baker Street. Une petite chose vêtue d’un short, si court qu’il était caché par le t-shirt trop ample qu’elle portait ; elle l’avait emprunté à son père, comme presque tous les t-shirts qu’elle portait jour après jour. Sa peau contrastait de façon presqu’irréelle avec le sombre ensemble qu’elle revêtait. A ses pieds, une simple paire de tongs, noires elles aussi, qui laissaient apparaître des petits orteils d’enfant qui s’agitait inconsciemment, tandis que l’esprit de la fillette s’envolait dans un autre monde. Elle ne savait plus trop depuis combien de temps elle était agenouillée là, à même le sol. Seuls ses genoux écorchés, arborant quelques fines tâches de sang séché, témoignaient des secondes qui filaient trop vite, et de l’insouciance dont elle faisait preuve depuis qu’elle s’était installée là. Elle avait déposé non loin un pot de craies multicolores, certaines plus usées que d’autres, quelques unes cassées en deux. Et la fillette remuait frénétiquement cette minuscule main qui était la sienne, tenant fermement ce bout d’arc-en-ciel, décorant la route d’un nouveau dessin tout aussi étrange que les autres. Un monstre ne possédant qu’un seul et unique œil, un autre avec une multitude de bras, un dragon avec des dents acérées, ou bien un ange aux ailes arrachées. Un psychiatre aurait vite fait d’analyser son cas, et si April n’avait pas eu cette expression figée depuis des mois déjà, elle aurait probablement sourit. Elle avait toujours su qu’elle était un être à part, quelque chose de tellement fascinant, mais d’autant plus inquiétant. Elle faisait peur aux autres, elle en avait la preuve tous les jours, en se rendant à l’école. Personne ne l’approchait, et quand un nouveau avait le malheur de le faire, les habitués se faisaient une joie de l’éloigner, lui expliquant avec des railleries à quel point la petite fille était différente.

« Monstre ! Monstre ! »
Ces mots résonnaient avec insistance dans sa tête. Ils étaient un refrain qu’elle s’était habituée à entendre, et qu’elle avait accepté avec le temps. Cela ne l’attristait pas le moins du monde, mais si son visage avait su sourire, elle ne l’aurait pas fait pour autant.

Au bout de la rue, une moto déboucha, et s’avança à vive allure dans la direction d’April, toujours agenouillée sur la route. Elle ne s’arrêta pas de dessiner pour autant, car elle ne prêtait que rarement attention au monde réel qui l’entourait. Alors, lorsque les pneus crièrent, que le véhicule dérapa et que le conducteur l’évitât de justesse, klaxonnant par réflexe plutôt que par sécurité, et continuant sa route sans même jeter un ultime regard à l’enfant, elle ne bougea pas d’un millimètre. Pourtant, elle ne dessinait plus : le visage relevé, elle observait à présent la ruelle qui lui faisait face.
Un homme sortit en trombe de l’immeuble derrière April, le visage marqué par l’inquiétude. Les cheveux bruns, coupés courts, portant un jeans usé, un t-shirt en tout point semblable à celui de la petite fille, et une barbe de plusieurs jours, il s’accroupit précipitamment à ses côtés et lui demanda si elle n’avait rien. Et sans même lui laisser le temps de répondre, il la tira avec elle à l’intérieur, abandonnant les craies dont le pot avait été envoyé au loin par la moto aux autres enfants de la rue. Mais April s’en contrefichait. Elle était bien trop préoccupée par cette ruelle en face de chez elle, qui s’assombrissait au fur et à mesure que les minutes passaient. Elle sentait une présence inconnue. Quelque chose qui lui faisait peur. Elle s’accrocha nerveusement à la main de son père, fronçant les sourcils. Pour la première fois depuis longtemps, on était parvenu à pénétrer dans son monde.


Il faisait nuit à présent, et le soleil déclinant avait laissé sa place à la lune, son éternelle amie. April n’avait pas quitté sa chambre depuis que son père et elle étaient rentrés et, recroquevillée au fond de sa chambre, sous la fenêtre, les genoux ramenés sous son menton, elle ne pensait à rien. Elle fixait vaguement les ombres mouvantes sous son lit, tantôt amusée, tantôt mélancolique, chassant au mieux les mauvais souvenirs qui tentaient de l’envahir pour faire couler sur ses joues les larmes qu’elle refoulait depuis trop longtemps.
Elle fut ramenée à la réalité par les faibles coups qui résonnèrent contre sa porte, et au grincement que celle-ci provoqua lorsque son père l’ouvrit. John Winchester. Un homme profondément empli de bonnes intentions, soucieux de rendre sa fille la plus heureuse qui fût, mais cependant plein de mystère. Il s’approcha de sa fille, et se baissa à sa hauteur, posant délicatement la main sur ses cheveux noirs dans un geste réconfortant.

« Comment vas-tu ? »

April releva lentement la tête, arquant un sourcil pour marquer son incompréhension. Pour la petite fille, bon nombre d’évènements étaient insignifiants, et l’accident qui aurait pu arriver il y a quelques heures de cela en faisait partie.

« Tu aurais pu te faire très mal. Rajouta-t-il, préoccupé par le manque de réaction de la part d’April. »

Mais elle ne fit qu’hausser les épaules, ce qui arracha un soupire tantôt exaspéré, tantôt tracassé. Il savait que sa fille n’était pas comme les autres enfants de son âge, et son flegme apparent pouvait certainement en déstabiliser plus d’un. Mais il restait persuadé qu’au fond, sa fille était toujours cette enfant que l’on devait protéger, et qui criait à l’aide d’une manière… bien particulière. Il sourit tendrement, avant de reprendre :

« Promets-moi de faire plus attention. »

Elle hocha la tête.

« Et n’oublie pas de prendre tes médicaments. »

Comme toute réponse, April se mit à grogner, se refermant davantage sur elle-même, et son père, la connaissant sur le bout des doigts, ne put que rire face à ce renfrognement. Une réaction normale, pour une enfant de six ans. Et c’était ces rares moments qui prouvaient à John que l’April qu’il avait élevé était encore là, quelque part. Juste cachée sous une épaisse carapace d’indifférence. Il lui ébouriffa les cheveux et la laissa finalement seule, quittant la chambre en se frottant l’arrière de la tête, avant de refermer la porte de la chambre. April savait que son père n’était pas le plus adroit des hommes, que ce fût avec les mots ou avec les gestes. Néanmoins, il réussit tout de même à lui arracher un sourire, le premier depuis bien des mois.
Depuis le décès de sa mère, John avait toujours été là pour elle, répondant présent à chacun de ses appels. Eileen Winchester avait succombé suite à une maladie cardiaque dont le traitement en était encore à un stade d’expérimentation. Les douleurs pouvaient être atténuées, mais elles ne disparaissaient jamais complètement. Et la défunte avait, pour le plus grand malheur de son mari et elle, transmit son mal à la prunelle de ses yeux : April. Mais malgré les circonstances tragiques dans lesquelles sa mère s’en était allée, l’absence de cette dernière, et le petit « souvenir » qu’elle lui avait laissé à sa naissance, la fillette n’avait jamais été réellement affectée par la mort d’Eileen. Certains diraient qu’elle cachait sa peine, d’autres qu’elle souffrait peut-être de psychopathie. Elle eut envie de rire. La vérité était tout autre, et ils auraient bien des peines à mettre le doigt dessus. April n’avait simplement jamais été seule. Quel que fût le moment de la journée, il y avait toujours eu une présence à ses côtés. Les ombres se mirent à glisser sur les murs de la chambre. Elles s’avancèrent lentement, jusqu’à former un cercle de ténèbres autour de la petite fille. C’était une masse grouillante, pleine de vie, et l’une des créatures qui l’habitait tendit ses petites pattes vers la main d’April qui trainait mollement sur la moquette.
Non, elle n’avait jamais été seule.

La suite viendra dans la journée~


“ Particulier, même moi je le suis. „
Les petites choses qui nous rendent différents !


Quelque chose vous concernant qui ne rentre pas dans le cadre de l'histoire ? Un signe particulier, vos goûts ou vos dégoûts, une passion, des êtres qui compte pour vous... c'est ici que ça se passe. Parlez nous de ces petits détails qui vous rendent spécifique, unique !C'est également ici que vous nous décrirez votre monstre s'il n'est pas dans la liste du descriptif ou que vous l'avez inventé.


“ Qui est derrière l'écran ? „
Montrez-vous, on ne mord pas, enfin pas tous.



• PRÉNOM / PSEUDO : Shin, diminutif de Shinta. o/
• ÂGE : 19 ans tout récemment. :3
• VOTRE AVATAR : Artwork de Redjuice. ♪
• COMMENT AVEZ VOUS CONNU TOS ? : Eh bien, je connais le forum de loin depuis quelques temps déjà... je ne me souviens plus exactement, en revanche. xD Et puis, un partenariat à récemment été fait avec Pandora Hearts Abyss, forum dont je suis la co-admin (et accessoirement, nouvelle designer aussi xD). Du coup, j'ai suivi la fonda et certains de nos membres, haha~
• CODE DU RÉGLEMENT : Ok par Erin :3
• SUGGESTIONS ? : AUCUNE. *-* J'adore TOS (y'a des icons de Karneval ♥), très agréable, concept original et inspirant... sisi, c'est rare que l'inspiration me vienne, donc je me devais de le mentionner. xD Par contre, je suis très lente question écriture et tout... pardon d'avance! Je profite de mon mini pavé pour savoir si le don "contrôle des ombres" était toujours libre..? Si c'est le cas, je réserve, amwa amwa! è_é /PAN/ (Aussi.... les réservations d'avatars, c'est uniquement une fois validé, non? Car il y a un personnage très important pour l'histoire d'April, et s'il me passait sous le nez... je ne sais pas ce que je ferais. xD;; Oui, je suis chiante à peine arrivée, sorry. uu;; )



Dernière édition par April A. Winchester le Sam 5 Nov - 11:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


CALL ME Ayumi Hasegawa
ANGRY & CIE
■ Messages : 63
■ Date d'inscription : 13/09/2011
■ Age : 24
■ Localisation : Là où je suis mais en même temps que tu es.

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
1/1  (1/1)
MessageSujet: Re: April A. Winchester • Creatures lie here, look through the window. Jeu 15 Sep - 15:23

Ma Shishou d'amouuuur !
Bienvenue ici ! ( Hé je suis aussi designer hein. èé voleuse de rôle ! -brique-)
Te nem <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com


CALL ME Erin McCarley
PlASTICS BEAUTIES
■ Messages : 794
■ Date d'inscription : 29/03/2011
■ Age : 24

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
3/5  (3/5)
MessageSujet: Re: April A. Winchester • Creatures lie here, look through the window. Jeu 15 Sep - 15:37

Bonsoir et bienvenue !
Merci pour tous ces compliments, pour le don je te le réserve étant donné qu'il n'est pas pris, mais pour l'avatar il faudra attendre la validation ! :3
Vali vala, bon courage pour ta fiche et si problème il y a n'hésite pas à mp un membre du staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-rpg.forums-actifs.net/


CALL ME April A. Winchester
■ Messages : 11
■ Date d'inscription : 14/09/2011

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
1/1  (1/1)
MessageSujet: Re: April A. Winchester • Creatures lie here, look through the window. Jeu 15 Sep - 16:26

@Ayu :: J'en glande plus que toi, Ayuchou. èé Merci. ♥

@Erin :: Pas de problème Erin! J'vais me dépêcher de finir ma fiche dans ce cas... ça me ferait vraiment cheese si on me le prenait. D: Merci pour l'accueil. ♥ (Une userbar Karnevaaaaal! Je t'aime toi. *u*)

Edit du 01/10/11 :: Juste pour prévenir que la fiche prend un peu plus de temps que prévu à cause de problèmes de santé non négligeables, et du retard accumulé en cours à cause desdits problèmes~ Mais je ne déserte pas! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: April A. Winchester • Creatures lie here, look through the window. Lun 3 Oct - 13:31

Message bien prit en compte Miss April =) Soigne toi bien et reviens nous en plein forme ♥
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: April A. Winchester • Creatures lie here, look through the window. Aujourd'hui à 1:49

Revenir en haut Aller en bas

April A. Winchester • Creatures lie here, look through the window.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.T H E O T H E R S I D E :: « The Other Side - Hors Jeu » :: Corbeille :: Présentations & Dossiers-
Sauter vers: