THE INCREDIBLE STAFF
They will always be there for u♥
ERIN MCCARLEY ❦ FONDATRICE

AKA QUINN BAILEY & LUTHER SAWYER
Voir son profil ?  La contacter ?
JULIUS VON WOLKEN❦ FONDATEUR

AKA RIEN DU TOUT
Voir son profil ? Le contacter ?

AUSTER CAROLL ❦ ADMINISTRATRICE

AKA AMBROISE B. AGAPET
Voir son profil ? La contacter ?
JERELATH COHEN ❦ ADMINISTRATRICE

AKA CHRYSANDRE PETRAKIS
Voir son profil ? La contacter ?

Si vous avez une question, une suggestion ou quelconque autre problème vous pouvez envoyer un petit mp au Staff! Attention certains mordent ♥

© Design #6 par Erin McCarley, optimisé sous Firefox.
BACKGROUND
It's the end when I begin
Dans cet établissement pas de discrimination, tout le monde demeure sur un pied d’égalité : vampires, humains, loup-garous, succubes et autres créatures. Pour ce faire il est naturellement obligatoire de conserver une forme humaine. Marre du monde des humains où vous vous sentez à l’étroit, mal à l’aise ? Il vous manque simplement la liberté. Le pensionnat est là pour vous. Nous saurons vous trouver où que vous soyez et qui que vous soyez.Cependant derrière tout ces aspects d’égalité et de liberté les plans se trament et la tentation de hausser sa race en influence au sein de l’établissement apparaît. Les tensions montent secrètement et lentement entre les différents individus et l’odeur âpre de la confrontation entre celles-ci commence à ce faire sentir. Sous des airs angéliques vos voisins de table peuvent très bien vous haïr. Tout n’est que voile et mensonge. Maintenant à vous de faire votre entrée, qui que vous soyez, quoi que vous soyez. Continuerez vous le jeu malsain qui se joue dans l’établissement ou vous dresserez vous contre celui-ci en faisant éclater la vérité au grand jour ? Saurez vous passer « de l’autre coté » ?
DA NEWS & CIE
You know now
Nouveau DESIGN à commenter et à critiquer ici. Prédéfinis libres et rafraîchis ! Jetez y un oeil! Gazette est de retour ! Pour vous jouer DES mauvais tours, avec une montée de sadisme en prime ♥

N'oubliez pas de voter pour le forum !

the other side
BODIES WITHOUT SOULS, OR NOT
Have fun with them, if you can



Encore et toujours plus de prédéfinis ici !

Partagez|

Vague de Zombie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Vague de Zombie Sam 26 Nov - 18:25

Le Ciel était sombre, silencieux comme après une catastrophe. Goëric n'aimait pas trop ça, il trouvait ça sinistre. Le jeune homme portait un manteau en cuir au bordure pourpre, sans doute très vieux vu l'état d'usure, une grosse étoile rouge cousue dans le dos. Sur son crâne trônait un casque qui diffusait de la musique, résonnant dans son crâne pour lui faire oublier l'ambiance désastreuse qui l'avait accompagné jusqu'ici.
Un bruit de roulette le suivait sur le chemin qui menait vers le lieu dit. Un établissement, où les gens étaient censés être comme lui...
*Mouais tu parles, me retrouver avec des garous... la joie* pensait t’il
Il croqua un bout de son sandwich qu'il tenait de sa main libre. Il se posait pleins de questions, qu'est ce qui allait se passer une fois à l'intérieur, est ce qu'il y avait d'autres personnes comme lui? est ce que les gens allaient le comprendre? est ce qu'il pourrait continuer à bouffer ce qu'il aimait?
Il imaginait mal qu'on puisse le comprendre, mais au moins l'établissement qui se dessinait devant lui, lui procurerait une certaine sécurité, un toit, et sans doute des gens aussi différent que lui. en ce sens ça le réconfortait assez.
Lentement, mais surement, le batiment se rapprochait, et bientot il eut à pousser la porte qui donnait vers un hall. soulevant sa valise d'une main, mordant à pleine dent dans le sandwich que portait son autre main. Sa vieille valise passa la porte, qui se referma dans un claquement sourd. Baissant ses écouteurs pour les laisser autour de son cou, il cria à tout hasard.
- " Ohé ... Y a quelqu'un?"
Le zombie était là, planté dans l'embrasure de la porte, une valise, un sandwich d'où pendait une main... C'était ses seuls bagages. Observant les lieux d'un air dubitatif, il explorait les lieux, un peu vieillot comme déco, mais sympa.
N’ayant pas de réponses, le zombie poursuivit sa route dans le bâtiment, au risque de se perdre au milieu de tout les chemins, escaliers, portes, qui se dressaient devant lui. Il continua dans l’étage, veillant à ne ni monter, ni descendre. Il atterrit dans des pièce au allure étrange… Et finit par tomber dans une cour couverte d’un toit. Il y avait plus loin quelqu’un, il s’en rapprocha, trainant toujours son sandwich et sa valise, l’air dubitatif.
Son regard terne, ses lèvres pâle, son teint de mort, le zombie ne se méfiait pas de la personne, un garou? Vampire? Qu‘Est-ce que c‘était? Le zombie, doucement avançait vers cette personne, le pas lent mais décidé, sans nul autre bruit qu‘un grincement de roulette de valise mal huilé. Sa respiration rauque tremblotante, comme un grognement murmuré. Sous ses onglets de reste de sangs séchés, tiens, et en parlant de ses onglets, il lui en manque pas un là? Et ses mains si pâle… Il avait tout du véritable zombie!
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Sam 26 Nov - 19:10

Un trouble incessant se consumait à l'intérieur de son corps. Combien de temps, encore, allait-il devoir endurer cela ? Une solitude, un malaise, une incompréhension...ce que ressentait Thanh était bien plus compliqué que ces trois sentiments mélangés. Un sentiment de vengeance confiné au fond de lui ? Une
immoralité perdurant. Les yeux dans le vide, était-ce rêve ou réalité ? Sa pensées embrumaient se cognaient les unes contre les autres et il lui était impossible de définir tout ce mélange. Il se contentait d'avancer, respirant l'odeur fraîche de la nuit. Un calme tellement reposant, malsain, mais reposant. Thanh se délectait de ce silence, lui qui n'aimait pas la foule. Ici, il rencontrait pourtant énormément de personnes, donc la nuit était un peu comme un échappatoire. Il dormait la plupart de ses journées, de toute façon, mais sa tête était sans cesse remplie de souvenirs qui n'étaient pas les siens, de sentiments qui n'étaient pas à lui, de solitude qui ne venait surtout pas de lui. Il en venait même jusqu'à douter de son identité, tellement sa mémoire était défaillante. Des souvenirs disparus par sa faute, dont il ne se souviendra jamais...c'était tellement injuste.

La cour intérieure était vide. Le vent frais de la nuit caressait la peau de l'asiatique qui alla s'installer sur un banc. Assis sur son extrémité, la tête penchée mais le dos bien droit, il s'endormit dans cette position. Un léger reflet de lune illuminait son visage, qui, endormi, n'exprimait que candeur et jeunesse. Paisible, calme, ce sommeil l'entraina dans la tête de cet individu qui venait de pénétrer la cours intérieure, peu de temps après Thanh.

Il était dans sa tête, et il sentait qu'il s'approchait de plus en plus de lui. La tête d'un zombie, ce n'était pas facile ni agréable d'y être. Thanh était mal à l'aise avec tout ce qui n'était pas humain mais...lui non plus n'était pas réellement humain.

Noir total. Le garçon resta une bonne dizaine de minutes endormi dans un noir qui lui était rare, avant de finalement se réveiller, ouvrant doucement ses yeux carmins. Il porta une main à son oeil, qu'il frotta doucement, avant d'enfin porter son attention sur cet être qu'il détailla de la tête au pied.

...Hm. Cela devait être effrayant. Mais Thanh contenait ce sentiment, paraissant calme au possible ; après tout, il était comme lui et comme toutes les personnes vivant ici. Il respira doucement et se releva pour bien faire face à cet inconnu. Portant une main dans sa longue chevelure qu'il ramena sur son épaule, l'asiatique lança un regard mi-paniqué, mi-sérieux à l'inconnu.

- V..vous avez besoin d'aide ?

Sans même le vouloir, sa voix elle même transcrivait sa peur. Si il n'avait pas visité sa tête avant de le voir, Thanh Nahn aurait sans doute eu très très peur. Il se demandait si c'était la nuit qui faisait ça...En tout cas, il espérait que ce zombie ne lui voulait aucun mal. Il grelotait en dessous de son léger kimono. Ce n'était pas la tenue appropriée pour aller dehors, mais il se sentait tellement mieux dans ce genre de vêtements...peut-être qu'un jour il s'habillera façon " jeunes " ? Allez savoir...

Ce qui n'avait pas échappé à Thanh, c'était la valise que transportait son interlocuteur. Malgré la fatigue, il en conclut bien vide qu'il venait d'arriver. Il se sentait presque hors de danger maintenant...
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Sam 26 Nov - 20:21

Goëric eut un faible sourire, déridant son visage. Les gens ici, n'étaient pas si différent de l'extérieur... Déjà, il n'avait rien de différent.. Du moins, il en avait l'impression, ensuite le jeune humain semblait avoir peur. Comme quoi, il vivait dans un établissement avec un tas de créatures. Mais seulement voilà, on pouvait s'attacher à garou, comme on apprivoise un chien, on peut même tomber amoureux d'un vampire, aimer un type capable d'enflammer n'importe quel matière, mais un zombie... ça ça fait peur.
Il soupira, avant de laisser pencher sa tête sur le côté, observant de haut en bas l'humain. Il porta son sandwich à sa bouche pour en croquer un gros morceau, le machonnant avec plaisir, mais sans laisser paraitre la moindre émotion, toujours la tête contre son épaule. Au mois, cet humain ne s'enfuyait pas encore en courant, c'était déjà pas mal.
Il garda sa position en parlant, après avoir avalé ce qu'il avait en bouche.
-" Mouais... Je suis nouveau, et je cherche à déposer mes bagages... si tu veux vraiment être utile, tu peux aussi me donner ton cerveau"
*Beuark* pensait il au fond de lui même. Le cerveau était une chose assez répugnante, mais ça collait tellement bien avec l'image que les gens avaient de lui. Il ne laissa paraitre qu'un air très sérieux, en redressant sa tête, et en broyant une nouvelle bouché de son sandwich, et de la main qui s'y trouvait.
Nan, mais, comme s'il comptait le bouffé? ... Il mangeait n'importe quoi, certes, mais pas n'importe qui! enfin, pour l'heure, il comptait s'amuser un peu, et voir comment il réagirait. Pour une fois qu'il poivait plaisanter! Il regardait donc, le jeune homme avec de grands yeux intrigués de sa réaction. Il posa sa valise droite pour liberer sa main, et la tendre à l'inconnu.
- " Je m'appele Goëric ScheuerPutz Von AlterSturm, mais on peut dire Sch'putz, c'est plus simple à retenir!? et toi, c'est quoi ton nom?"
Le zombie sourit gentiment, essayant de le rassurer, après tout, s'il venait ici, il pourrait essayer de se faire des amis... Les manger n'étant pas une très bonne approche, ou du moins guère appréçié de la pluspart des gens.
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Sam 26 Nov - 20:47

Il réussit à apercevoir l'inconnu sourire, un sourire faible, mais qui semblait dénué de sadisme ou de sarcasme. C'était juste un sourire normal, sur un visage de monstre. Il se sentait vraiment hypocrite, à penser de cette manière. Mais son ventre se tordait tellement qu'il ne pouvait nier sa peur. Mais c'était pareil avec toutes les créatures, chez lui. Il se sentirait mal à voir un loup, des canines acérées ou une quelconque anormalité chez quelqu'un, alors qu'il était lui même spécial. Il avait peur de lui, et peur des autres.
Ne le quittant pas des yeux, il n'osait pas regarder ce qu'il y avait dans le sandwich qu'il mangeait. Il savait ce que c'était, mais le fait de l'affirmer lui aurait donné un haut le coeur, voire pire, la nausée. Partir en courant ? Thahn était bien trop fade. Sa fatigue constante l'empêchait de faire de grands efforts physique, ou du moins dans un temps restreint. Vraiment faible, vous dis-je.

Ce garçon était donc nouveau, comme l'avait pensé Thanh. Par contre, ce qu'il dit ne le rassurait guère, même si il sentait qu'il n'était pas sérieux en parlant de son cerveau. L'asiatique n'était pas dupe, il savait tout de même réfléchir. Imaginez-vous...spécial, différent. Rejeté de tout le monde. Ce monde a déjà des stéréotypes en tête alors, pourquoi ne pas s'en amuser ?

Le garçon, n'abaissant toujours pas ses yeux, répondit calmement au zombie.

- Mon cerveau ne vous serait pas d'une grande aide.

Même si il avait peur, même si il savait qu'il ne pouvait faire qu'une bouchée de lui, Thanh Nahn restait fidèle à lui même. Provoquant ? Ce n'était pas le mot. Imposant, se démarquant, oui. Il souhaitait juste ne pas montrer qu'on pouvait lui marcher sur les pieds. C'est donc comme ça qu'il était resté très calme, mais toujours aussi méfiant et effrayé par la " blague " de cet inconnu.

Inconnu qui ne tarda pas à se montrer plus sympathique et à se présenter. Il lui tendait la main, mais Thnah Nahn était comme pétrifié sur place. De plus, ce nom était tellement long et compliqué ! Il aurait bien voulu le répéter, mais il se serait sans doute mordu la langue, n'y parvenant pas.

Reprenant ses esprits, le jeune garçon porta lentement sa main dans celle du zombie, serrant doucement celle-ci. Ses gestes étaient fins et élégants, comme ceux d'une fille.

- Thanh Nahn Nguyen. articula-t-il, parlant d'une voix coupée, presque sourde. Il ajouta - Enchanté. Je peux vous aider, si vous le souhaitez.

Le fait de le vouvoyer était une manie qu'il avait. Il se surprenait lui même de lui avoir proposé son aide...mais après tout il était nouveau. Et si il pouvait, en quelque sorte, tirer profit de cette rencontre, alors pourquoi pas ? Même si au fond, il s'en fichait...il voulait juste essayer d'être amical. A peine réveillé qu'il se trouvait à faire une nouvelle rencontre !
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Sam 26 Nov - 22:12

Décidemment le zombie prenait véritablement son pied, ... façon de parler, tout cela était tellement drôle de voir de type qui essayait de ne pas avoir peur, à moins que ce ne soit de la surprise... Il ne savait pas très bien. Néanmoins, si c'était un résident, et s'il était aussi surpris, cela signifiait sans doute qu'il n'avait pas encore croisé de zombies... Dommage pour Goëric.
Néanmoins, était assez attachant, était ce parce qu'il ne le fuyait pas? Ou parce que l'allemand d'origine, trouvait cela drôle? quoiqu'il en fut, Goëric s'assit sur le banc où se trouvait le dénomé Thanth avant qu'il ne se soit relevé. Ne décollant pas son regard de l'humain, il rapprocha sa valise de lui. Puis, d'un air très détendu, tendit son sandwich à l'humain. ?

-" T'inquiéte j'aime pas trop les cerveaux! tu veux un bout de mon sandwich?"
Sur le coup, il trouvait réellement ça très naturel, et véritablement gentil, en ce sens qu'il partageait rarement quelque chose (surtout que celui-ci était vraiment bon!). Pour tout dire, il ne voyait pas vraiment le problème à proposer son sandwich. C'est donc avec tout le naturel du monde qu'il le tendait.
Il pencha à nouveau la tête sur le côté, déviseageant l'humain. ?

-" Au fait! T'es quoi comme... eumh... t'es quoi? ... J'veux dire! J'ai pas vraiment regardé, mais c'est pas la pleine lune, enfin, j'espère! ... Tu vas pas te transformer en garou? ou un truc qui me boufferait... Parce que je penses pas être très digeste!? ..."
Il haussa les épaules?

-" Juste au cas où..."
C'est vrai qu'en tant que zombie, sa chaire devait être passé de date!? enfin, il avait jamais essayé de se bouffer lui même... Il n'en savait rien, peut-être qu'il était très bon... Il jeta un coup d'oeil à son bras! Il faudrait qu'il essaie tiens!
Si toutes les personnes qui étaient ici étaient des monstres, il se demandait, sous cette charmante apparence d'humain, quel horrible monstre se cachait? un garou? un gros monstre gluant, tout vert et qui pue? Une grosse hydre? Un pokémon? et pourquoi pas un gros kappa? et si c'était un Karakasa? Il sourit à cette idée... Il devait être capable de camoufler son apparence en humain! mais qu'est ce qui se cachait sous cette apparence?
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Sam 26 Nov - 22:54

Thanh avait clairement l'impression que ce type se foutait carrément de sa gueule. Il avait une assez bonne intuition, dirait-on. Ne pas y prêter attention, c'est ce qu'il décida de faire. Après tout, normal qu'une créature se moque qu'un humain à l'apparence normale, et qui était en fait presque normal. Face à un zombie, normal de ne pas être à l'aise, pas vrai ? Si Thanh avait à le rencontrer une nouvelle fois, il se retrouverait quand même encore et toujours aussi méfiant. C'était sa nature, mais il ne fallait pas le prendre mal. Quand on a vécut dans un cocon pendant 16 années, il est difficile de s'immiscer dans une quelconque relation d'amitié.

Il le regarda s'asseoir sur le banc, penchant juste légèrement la tête. Il ne voulait pas ré apercevoir ce qu'il y avait dans ce sandiwch mais...voila que Goëric le lui tend ! Rien que l'idée de manger cette chose fit pâlir le corps tout entier de Thanh. Il eut un haut le coeur, et frissonna. Une vraie fille, lorsqu'il est question de ce genre de chose. Il déglutit difficilement et détourna le regard pour dire de sa voix coupée

- Non...merci...

Il ne savait pas si il avait fait ça pour être gentil ou pour se moquer encore plus de lui. A vrai dire, Goëric était un véritable mystère selon Thanh Nahn. Lui qui était totalement amorphe souhaitait en connaître plus sur cet effrayant personnage. Après tout, il n'avait pas peur du danger.

La question du zombie surpris légèrement Thanh. Il pensait vraiment qu'un humain aussi banal que lui lui voudrait du mal ? Haha. Voila que Thanh se met à penser à sa vie si il avait été un vampire, ou un lycan....ou même un zombie. Vous vous imaginez vivre en tant que zombie...? C'est juste horrible. Il secoua la tête et répondit toujours aussi doucement

- Je ne suis qu'un humain. Ne vous inquiétez-pas...

C'était tellement comique que ça soit Thanh qui lui dise de ne pas s'inquiéter. Après tout, le plus inquiet dans cette histoire, c'était lui ! Il avait gardé la pâleur de son étonnement, et il regardait au loin, essayant de calmer sa respiration. L'asiatique se demandait si c'était une chance, d'être un humain normal. Si un vampire ou une autre créature n'avait jamais souhaité n'être qu'un humain, une créature faible et qui se crée des règles inutiles...

Le garçon ferma les yeux, doucement. Le vent qui dansait dans ses cheveux le réconfortait un peu. Il n'était pas détendu, mais calmé, juste assez pour pouvoir continuer à parler.

- Et vous êtes...un zombie...

Ce n'était pas vraiment une question, plutôt une affirmation. Lui qui détestait parler pour rien dire, se sentait un peu bête sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Dim 27 Nov - 12:57

le zombie reprit son sandwich prêt de lui, et détacha ses yeux de l'humain pour les laisser sa balader dans l'obscurité de la cour intérieur. Goëric réfléchissait, lentement certes. Mais, il y avait quelque chose d'étrange... Il plissa les yeux, puis se tournant vers Thanh, il répeta lentement, syllabes par syllabes, comme si parler et réfléchir en même temps étaient un exercice difficile.
-" Humain... Voui,... je suis un zombie... et tu es... un humain!"
Il y avait quelque chose qui clochait, attendez... ses yeux se plissaient de plus en plus, pour ne laisser qu'une toute fine fente par laquelle il voyait à peine, espérant découvrir un détail, n'importe quoi... Puis, soudain, il les rouvrit, grand et écarquillé.
- " Mais! ... C'est pas un pensionnat de monstres? ... Qu'est ce que tu fais ici!?... Y a d'autres humains?"
Si ce n'était pas une créatures étranges, que faisait il ici? peut-être avait il un superpouvoir? genre superman! Mieux, cap'taine america! Le zombie prit un air dubitatif. Il observa son sandwich... Maintenant c'était lui qui était mal à l'aise, il pensait tomber sur des gens comme lui, mais au fond, il était toujours aussi différent.
Il supposait malgrès tout que ce garçon devait avoir quelque chose de spécial! quelque chose en rapport avec la nuit? après tout, sortir en pleine nuit, ce n'était guère une chose habituel? Peut-être qu'il avait épousé une succube! C'était logique, voilà pourquoi il semblait somnoler?
Le zombie regarda à nouveau l'humain, ... et frissonna, non pas de froid ou quoique se soit, il ne le ressentait pas, mais à l'idée que ce type soit un humain. Après tout, il n'aimait pas aborder les humains d'ordinaire, il avait juste pensé que c'était un camouflage... Que quelqu'un de différent se cachait derrière, quelqu'un d'horrible, comme lui! Il esperait juste qu'il y ai quand même une majorité de monstres! et puis quoi encore?
Reposant son regard sur son sandwich, il décida de le ranger dans un sac en papier qui était dans sa valise, comme c'était un main, c'est vrai que ce devait être génant de voir la main d'un de sa propre race dans un sandwich mayo-salade-main-tomate-oeuf... Il était partit du principe que ça ne le choquerait pas trop, que les gens d'ici étaient tous bizarre. à la limite, il pensait que c'était un garou qu'il s'en ficherait.
retournant encore une dernière fois son visage vers l'humain. En fait, ce n'était peut-être pas lui qui lui avait fait peur, mais son quatre heure!
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Dim 27 Nov - 14:38

Le zombie semblait surpris de faire face à un humain. Sans doute était-il mal à l'aise ? Thanh voulait bien le comprendre. Le dit humain fixait l'étrange créature, sans la dévisager, d'un air calme mais tendu. Il respectait, bien évidemment, les coutumes de Goëric, tout comme celle de toutes les personnes vivant ici. Seulement, avouez que c'est stressant, lorsque l'on vient à peine de découvrir le monde et sa dangerosité.

Thanh se mit à jouer avec une longue mèche de cheveux, l'enroulant autour de son doigt, comme si il était blasé. Il s'expliqua calmement :

- Si, c'est un pensionnat de " monstres "...Je suis ici parce que je possède un don. Mais je ne suis qu'un humain, à la base...

Il leva les yeux vers le zombie et se demandait si il devait préciser quel était son pouvoir...après tout, il devait être curieux de voir un humain encore debout en pleine nuit. En même temps, il ne voulait pas le lui dire. C'était révéler ce qu'il tentait de cacher au grand jour, vous voyez ? Mais bon, il fallait bien...tout doucement, il continua, plus à l'aise maintenant que le vampire avait retiré le sandwich de sa vue.

- Toute à l'heure, quand je dormais, je suis " rentré dans votre tête ". Je peux voyager dans vos souvenirs, en gros, c'est cela mon don.

Il bailla et s'assit à côté du zombie, la tête baissée.

- Je ne suis pas si différent de vous, je suppose..

Il sourit légèrement à cette idée. Quelle importance ? Après tout, il ne savait différencier le normal de l'anormal, le juste de l'injuste. Pour lui, Goëric n'était pas vraiment un monstre. C'était comme dans un rêve, tout ce que l'on voit n'est pas forcément ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Dim 27 Nov - 15:20

le zombie se posa une main sur la tête, ... Cet humain pouvait rentrer dans la tête des gens! comme ça? Mais, ça devait être effrayant! avouons qu'on doit croiser pleins de choses vraiment horrible dans la tête des gens. et ce jeune homme pouvait les voir? et même nos souvenirs? Le zombie se demandait ce qu'il avait pu voir, ça expliquait peut-être pourquoi il était si inquiet, il devait être tombé sur un souvenir pas très jolie d'une de ses crises de gavage intense! ... effectivement ça devait être super effrayant.
Le zombie lâcha un profond soupir avant de répondre.

-" Ouais... On est pas si différent!"

Il lâcha sa tête de ses mains, puis reprit.

-" C'est quand même dingue de pouvoir rentrer comme ça dans la tête des gens! ... mais est ce qu'ils s'en rendent compte?"

le zombie n'avait pas fait attention, mais peut-être qu'on était censé le sentir que quelqu'un essayait d'entrer dans votre tête, comme on lit un livre. franchement, c'est un don à allez chez le psy tout les week end ça! parcontre, ça devait être pratique en cours pour répondre aux questions. allez fouiner dans la tête des profs, tout ça, tout ça... Mais, pour ça, fallait pas se faire attraper! il lui souhaitait qu'on ne puisse effectivement pas le remarquer!
le zombie soudain, se retourna du côté de sa valise et se leva, cherchant quelques choses à terre.
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Ven 2 Déc - 18:29

C'est dingue de pouvoir rentrer dans la tête des gens ? Selon Thanh, c'est tout ce qu'il y avait de plus normal au monde. Tous les souvenirs, qu'ils soient gênants, horribles ou banals, il pouvait tous les voir. Oui, il avait vu des choses horribles. Des souvenirs que l'inconscient même de la personne avait refoulé. Mais il avait appris, à force de courage et de force, à contrôler ce sentiment de dégoût, de peur et d'angoisse. Certes, ce n'était pas facile tous les jours.

Le pire était qu'il n'était plus sûr de sa propre tête, de ses propres souvenirs. A force de pouvoir jouer si facilement avec la tête des gens, il se demandait si il ne jouait pas avec la sienne aussi...Enfin bref. Le garçon secoua négativement la tête à la question du zombie.

- Non, vous n'avez rien remarqué quand j'étais dans votre tête. Lorsque je dors, il m'est plus facile de voir vos souvenirs. Je peux très bien le faire réveillé mais c'est bien plus dangereux et difficile, alors j'évite.

Parler de son don lui faisait bizarre. Ce " don " était plus comme un poison, en réalité. Mais jamais il ne dévoilerait ses faiblesses à quelqu'un d'autre : il n'était pas niais à ce point. Thanh Nahn regarda Goëric se lever, puis chercher quelque chose par terre. Il pencha doucement la tête et entonna calmement :

- Vous avez perdu quelque chose...?

Il soupira doucement, se sentant déjà fatigué. C'était la peur sans doute, qui l'avait fatigué encore plus vide que d'habitude. Il se sentait comme dans un rêve, léger et lourd en même temps.
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Sam 3 Déc - 12:06

le zombie releva la tête souriant, puis se releva entièrement tendant dans son autre main... son bras. l'air victorieux de l'avoir retrouvé, le tendant comme un trophée ou un sceptre.

-"Ouais! je l'ai perdu, mais je l'air retrouvé!!!
Désolé, Il vient de se détacher... Faut le comprendre, une journée à trainer une Valise. Tu m'aides à le raccrocher?"


Il désigna le reste de bras qui restait encore et qui s'agitait, attaché à son épaule. les fils de cuir qui se laissaient pendre laissaient entendre la façon dont il comptait le remettre à sa place.
Le zombie se rassit à côté du jeune homme, posant son bras sur ses genous, lui lançant d'un regard autoritaire.

-" Et toi tu ne bouges pas! Compris"

Un des doigts eux un petit sursaut, de sa main valide, le zombie fouilla sa valise pour en sortir une longue aigue recourbé. qu'il posa sur son bras détaché. Il tira sur le lacet de cuir pour le retirer complètement.
Il regarda le jeune homme, et lui demanda, en tendant son aiguille.

- " Tu sais m'aider à passer le fil dans l'aiguille? c'est un peu difficile à une main, et celle-ci ne m'aidera pas beaucoup!"

Il désigna son bras du regard, comme s'il était capable de comprendre. ce qui n'était pas le cas... evidemment... Il n'avait pas d'oreille! au pire, peut-être qu'il était liè au zombie! et qu'il jouait le jeu? Ou simplement que Goëric délirait. Quoi qu'il en soit, tout cela était assez dérangeant. enfin, le pire, c'était pour la tête. et là, heureusement que son corps lui répondait encore un peu! Il s'imaginait bien la scène. Une tête posé dans l'herbe injuriant ce foutu corps qui ne répondait pas, appelant les passant pour les prier de le raccomoder à son corps là-bas, plus loin, qui boudait!
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Mar 20 Déc - 8:59

Il pensait avoir eu sa dose de surprise depuis sa rencontre avec ce zombie, mais en réalité le pire ne faisait qu'arriver. L'asiatique, extenué, commençait doucement à divaguer entre le réel et l'irréel. Dans un sens, ça lui permit peut-être de ne pas crier d'horreur en voyant ce bras détaché que tenait Goëric dans sa main. Il paraissait heureux d'être décomposé ! Thanh se croyait dans un film d'horreur. Il déglutit difficilement, pris d'un soubresaut des plus violents....

Que faire ? Cette personne n'était pas méchante avec lui, mais ce genre de choses, Thanh ne pouvait pas le faire. Le pire c'est qu'il s'en voulait. Quelle manque de politesse ! Si son père était là, il se serait fait sermoner, sans doute. Quoi que, son père ne savait même pas qu'il était un monstre, et ne savait sans doute pas que les monstres existaient...

Il commençait à regretter d'être venu ici. C'était tellement plus facile de mimer une vie normale. Enfin bref, ce n'était pas le moment de ressasser le passé ! Prenant son courage à deux mains, il acquiesça et s'empara de l'aiguille; sa fine main tremblant de dégoût, de surprise, d'horreur.

Il pâlit d'autant plus, alors qu'il passa le fil dans l'aiguille et qu'il tendit le tout au zombie démembré.

« S'il vous plait...»

Dit-il d'une voix coupée qui cachait tant bien que mal son dégoût. Il voulait s'endormir, ou se réveiller, ou s'évanouir, là maintenant, tout de suite. Qui aurait cru que c'est ce qui lui arriva une fois que le zombie s'était emparé de l'aiguille ? Son faible corps était devenu inerte, se reposant contre le dossier du banc, la tête rentrée dans ses épaules. Il avait, au moins, pu aider le zombie comme il se doit. Si il était resté conscient il s'en serait voulu de tomber grossièrement évanoui, mais ses idées étaient déjà bien lointaines.

[ Excuse moi du looooong retard ;;]
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Ven 23 Déc - 10:39

à peine avait il attrapé l'aiguille que son ami avait gentiment préparée pour lui, qu'il... euh... Oui, il s'évanouit! Le zombie était là, un bras coincé entre son flanc et son bras, et une aiguille à la main. Voilà qui tombait mal, il n'avait qu'un bras pour le réveiller! Il soupçonnait le jeune homme d'être de ceux qui avait peur des aiguilles, et des piqûres...

-"Ah! Bah, c'est malin! "

C'est la seule chose qui lui venait, aussi, plongea il l'aiguille dans son épaule, et dans son bras, pour créer quelques points de coutures vite faite-mal fait. Il se remercia de ne plus ressentir la douleur. Il laissa pendouiller l'aiguille maintenue au bout d'un fil qui faisait des aller-retour dans sa chaire, sachant pertinnement, qu'il devrait refaire une meilleur couture quand il aurait plus de temps.
Il avait maintenant retrouvé, à priori, l'usage de son bras balladeur, si vous me passez l'expression, et se pencha vers le corps de l'humain, passé dans le monde des pommes!
Le zombie ne trouva rien de mieux, que de lui picoter le visage avec un doigt.

-"Youhouuuhouuuhh! T'es encore en vie!? Réveille toi... à table? ... euh! à l'école? ... Debout, sinon, je te manges!... Pire, je t’emmènes à l'infirmerie "

... La technique n'était pas très intelligente, mais, il y croyait dur comme faire. Bien, qu'à priori, il n'ai aucunes envies de manger cet humain! aussi décida t'il de le picoter plus fort, en différent endroit, la joue, le ventre, le bras, l'épaule, ...
.

Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vague de Zombie Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas

Vague de Zombie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.T H E O T H E R S I D E :: « The Other Side - Hors Jeu » :: Corbeille :: Anciens RP-
Sauter vers: