THE INCREDIBLE STAFF
They will always be there for u♥
ERIN MCCARLEY ❦ FONDATRICE

AKA QUINN BAILEY & LUTHER SAWYER
Voir son profil ?  La contacter ?
JULIUS VON WOLKEN❦ FONDATEUR

AKA RIEN DU TOUT
Voir son profil ? Le contacter ?

AUSTER CAROLL ❦ ADMINISTRATRICE

AKA AMBROISE B. AGAPET
Voir son profil ? La contacter ?
JERELATH COHEN ❦ ADMINISTRATRICE

AKA CHRYSANDRE PETRAKIS
Voir son profil ? La contacter ?

Si vous avez une question, une suggestion ou quelconque autre problème vous pouvez envoyer un petit mp au Staff! Attention certains mordent ♥

© Design #6 par Erin McCarley, optimisé sous Firefox.
BACKGROUND
It's the end when I begin
Dans cet établissement pas de discrimination, tout le monde demeure sur un pied d’égalité : vampires, humains, loup-garous, succubes et autres créatures. Pour ce faire il est naturellement obligatoire de conserver une forme humaine. Marre du monde des humains où vous vous sentez à l’étroit, mal à l’aise ? Il vous manque simplement la liberté. Le pensionnat est là pour vous. Nous saurons vous trouver où que vous soyez et qui que vous soyez.Cependant derrière tout ces aspects d’égalité et de liberté les plans se trament et la tentation de hausser sa race en influence au sein de l’établissement apparaît. Les tensions montent secrètement et lentement entre les différents individus et l’odeur âpre de la confrontation entre celles-ci commence à ce faire sentir. Sous des airs angéliques vos voisins de table peuvent très bien vous haïr. Tout n’est que voile et mensonge. Maintenant à vous de faire votre entrée, qui que vous soyez, quoi que vous soyez. Continuerez vous le jeu malsain qui se joue dans l’établissement ou vous dresserez vous contre celui-ci en faisant éclater la vérité au grand jour ? Saurez vous passer « de l’autre coté » ?
DA NEWS & CIE
You know now
Nouveau DESIGN à commenter et à critiquer ici. Prédéfinis libres et rafraîchis ! Jetez y un oeil! Gazette est de retour ! Pour vous jouer DES mauvais tours, avec une montée de sadisme en prime ♥

N'oubliez pas de voter pour le forum !

the other side
BODIES WITHOUT SOULS, OR NOT
Have fun with them, if you can



Encore et toujours plus de prédéfinis ici !

Partagez|

Ryuku Minoru: CATCH ; EAT ; KILL !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Ryuku Minoru: CATCH ; EAT ; KILL ! Lun 30 Mai - 22:30


“ HOW DARE YOU ?! „

How old are you, now, anyway ?




• NOM : MINORU
• PRÉNOM(S) : Ryuku
• ÂGE RÉEL / D'APPARENCE : 22 ans / 143 ans.
• DATE & LIEU DE NAISSANCE : 06/06
• RACE : Vampire
• MAISON(S) DÉSIRÉE(S) : ANGRY ANGRY ANGRY
• NIVEAU : Level 4.


Spoiler:
 


“ YOU GOT A REACTION „
You got a reaction didn't you ?



“ YOU'RE GIVIN' A FLOWER „
Try keep the truth from showing up.


• PRÉNOM / PSEUDO : JOKER.
• ÂGE : JOKER
• VOTRE AVATAR : Superbi Squalo ; KHR ♥ ET REITA DE THE GAZETTE !! <3<3<3
• COMMENT AVEZ VOUS CONNU TOS ? : Bryan ♥
• CODE DU RÉGLEMENT : fantômes et farfafouilles
Edit BRYAN ;; Connard, cherche mieux, putain.
OK par Erin . Content ?
• SUGGESTIONS ? : Faire l'amour, c'est normal, les gens.


Dernière édition par Ryuku Minoru le Mar 28 Juin - 12:03, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ryuku Minoru: CATCH ; EAT ; KILL ! Mer 1 Juin - 15:02



“ YOUR LIP TASTES SOUR „
But you think that is just me teasing you.


Et le coup est parti d'un coup, comme ça, sans raison. Enervement. Provisoire, proscrit. Traîtez-moi de suicidaire, que je vous pète la gueule, à vous aussi. Foutue connerie. J'étais énervé. Il m'a énervé. Ce foutu mec, haut comme trois pommes, qui te chie même pas un sourire ni un regard. Ce foutu mec qui me suit partout maintenant, qui partage ma chambre et qui m'accompagne pour aller bouffer. Ce même connard qui partage parfois mon lit. Et ce même connard encore qui parfois me fait envie.

Surveillez vos arrières, faites attention aux verres. Dansez si l'alarme sonne et tentez de fuir tant que c'est possible. Mais si vous dansez, arriverez-vous à vous échapper ? Triste question. Vous savez, en écrivant ça, j'ai l'impression d'être un con de bourgeois qui se la pète. Un petit suceur qui vit dans le luxe et l'argent, la plus part acquis par ses parents et non parce qu'il a trimé. Non, il n'a pas à trimer : il est le riche héritier d'une famille de merde placée au sommet. Même les putes, bah j'leur baiserais les pieds.

On m'la fait pas à moi. J'ai l'air d'être le genre de mec qu'on ignore ? Grand, cheveux longs et blancs, yeux gris. Sexy. Beau. Ryuku quoi. Ouais, on m'la fait pas à moi. Tu penses réellement qu'on passe à coté de moi sans se soucier de ma personne, sans me dévisager comme si j'étais un dieu ? FAIL, haha. Tu tiens juste trop à ton honneur, en fait. Genre quand on me voit, on fait pas le malin et tu le sais. Et toi t'as genre testé tu vois; mais maintenant, t'as l'air un peu con quand même. C'est tellement bête.

La table s'est brisée sur le sol, accompagnée des deux bouteilles et de ma chaise. Beau bordel, joyeux bordel, nourris mes pensées d'idées salaces en voyant ce pauvre petit corps. 'fin, petit, ok, pauvre, beaucoup moins. Ce nain de jardin n'était autre que le fils d'un gérant de boite. Ou l'héritier, à proprement parler; un petit con, certainement. En le voyant faire son mignon petit serveur, ça m'a tout de suite énervé. J'ai essayé de lui parler, j'ai essayé d'echanger trois mots avec lui. Nein, à part la commande, il pétait pas un mot. Il pétait pas tout court.

Nan, même pas un pet de travers, pas de quoi en faire mon pote. Il avait pas de pet au casque, ça n'allait pas. Mais il me plaisait, c'était chiant. Trop kawaii, peut-être, LOL. Fallait que je détruise quelque chose de beau. Juste comme ça. Et c'est tombé sur lui, la petite soubrette. Je lui ai foutu un poing. Il me l'a rendu. Et ca a continué comme ça. On a continué à se battre. Ce con m'avait mit en rogne. Mais genre tellement en rogne que je retenais pas mes coups.

Et Dieu sait qu'un vampire, quand c'est pas gentil, ça fait très mal. Déjà, il a littéralement traversé la porte. Non, ça, c'était juste un caprice, haha. Il voyait bien que je me régènerais automatiquement, mais il n'y portait aucune attention. Tétu. Jusqu'à la moëlle. Je l'ai attrapé par les cheveux et je l'ai plaqué contre le mur, lui brisant une côte au passage. Pour vous dire la sensualité du moment. J'en bandais. Je sais, y'a que les gerbes de sang et les craquements d'os qui m'exitent réellement - quoi que, une meuf bien foutue et à poil, ça fout la trique -, mais c'est pas le sujet. On parlera Ryu Jr et Paula plus tard.

Vous savez quoi ? A ce moment, quand j'ai vu son expression, je n'ai pas hésité. C'est ça, d'être sadique. Les yeux grands ouverts, se retenant d'hurler. Se débattant comme il pouvait. Mais je le tenais; impossible pour lui de s'échapper. C'était la première fois et ça a été dernière fois que j'ai vu ses yeux. Gris-bleus. Empreints de terreur et de tristesse. Quitte à ce qu'il soit triste, autant qu'il le soit en ma compagnie si il reste avec moi. Disons que j'ai trouvé ça mignon et que je me suis pris de pitié pour lui, hein. [En fait, il acceptera jamais le fait qu'il est complètement mordu de Takeshi.] Ta gueule toi.

Et j'ai plongé, si on peut dire ça comme ça. J'ai embrassé son cou et j'ai planté mes crocs dedans. Et je l'ai vidé, doucement, gentiment. Le plus gentiment dont j'étais capable. Au départ, c'était juste un délire, c'était pas censé se passer comme ça. Je penserais que ce serait rien qu'un boulet comme les autres, qui s'évanouirait ou qui tenterait de s'enfuir. Comme quoi, même les plus gros connards peuvent être touchés, vous voyez. Physiquement aussi, héhé. Hum. Bref. Voilà comment j'ai rencontré Takeshi. Et comment je l'ai mordu.



Dernière édition par Ryuku Minoru le Sam 25 Juin - 10:13, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ryuku Minoru: CATCH ; EAT ; KILL ! Dim 19 Juin - 21:30



“ SOMETHING IS BETTER THAN NOTHING „
You just kidding, modaf'ck ?



Je ne sais pas si tu t'en souviens, mais en tout cas, moi, oui, hein Reaper-chan ? Une grande gigue, un peu conne. Un peu ? Non, beaucoup. En tout cas, elle était assez conne pour penser que j'avais un tant sois peu de sentiments pour elle. Elle vivait dans un conte de fée et c'était bien le genre de meuf' a se prostituer ou vendre ses petites culottes pour faire comme ses putes de princesses de copinah' et acheter le dernier gadget à la mode.

J'ai couché avec elle deux ou trois fois; disons qu'elle criait comme une fuckin' n'importe quoi, - elle me cassait les oreilles - sans vouloir me vanter, même si je sais que je suis over seks. Quant à savoir si tu nous as genre entendus ou si t'étais jaloux... Je serais d'avis que tu aies fait les deux. Ou juste la deuxième option parce que tu partais manger sans moi le soir, chose que tu ne faisais et ne fais jamais.. Et j'en profitais. Nan mais complètement fan de moi la fille quand même.

Je me souviens de la première fois que je l'ai vue. J'étais venu pour te demander un truc. Passé le pas de la porte et même avant, j'ai cru que j'allais mourir de rire. Non, j'avoue que je ne m'y attendais pas. Mais genre absolument pas. Limite ça me donnait la gerbe. Je n'aime pas le luxe. C'est quelque chose qui m'énerve, même si Dieu sait que je m'énerve vite. Et elle était là, assise sur la rambarde de l'escalier, genre pute de Playboy. Et toi qui descendait. Je me retenais de me marrer, je te jure. Le regard que tu lui as lancé ! Un machin du style « Pétasse, chaudasse, lève un peu ta jupe on voit pas encore totalement ton string... »

Le truc, c'est que j'avais envie de tirer mon coup, tu vois. Quitte à avoir une pute à mes pieds, autant qu'elle me permette de venir te rendre visite plus souvent, même si on est toujours ensemble, tu crois pas ? Bref. Petit sourire en coin, toi et moi on fait notre connerie, tu me donnes ce que tu voulais me donner et tu te casses avec ton air habituel, prétextant que tu voulais manger. J'ai trouvé ça bizarre. Mais j'ai fermé ma gueule et j'ai rien dit. Pourquoi ? Parce que tu fais ce que tu veux mec. Après tout, t'es libre hein.







Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ryuku Minoru: CATCH ; EAT ; KILL ! Sam 25 Juin - 0:08



“ SAY REDUCE ME; YEAH SEDUCE ME „
Hey, Jesus; thank you for your pain.




La chanson tourne en boucle. Toujours la même chanson, toujours, avec la même voix. Le même rythme lent qui te plonge dans l'incertitude de pouvoir arriver à faire quelque chose ou non. Léthargie. On balance sa tête d'un côté, puis de l'autre. Lentement, doucement. Qu'on le veuille ou non, on reste coincé là, avachis l'un contre l'autre. Sans bouger. Sans en avoir l'envie ou le besoin. Sans en avoir le pouvoir. Et la chaleur de la pièce miteuse accentue le tout.

On reste coincés, comme ça. Je connais déjà les paroles par coeur. Autant celles de sa réaction que celles de ma chanson. My brain thinks bomb-like. Et pourtant, j'aimerais tant changer de refrain. Juste une fois, juste une nouvelle fois. Juste cette fois. Une dernière fois. Juste avoir la certitude d'une perversion floue, avoir la certitude que ton corps est bien contre le mien. Que je ressens. Que même si je suis censé être mort, je peux. Je peux quoi ? Je peux avoir envie.

Et j'ai envie de toi.

Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ryuku Minoru: CATCH ; EAT ; KILL ! Mar 9 Aoû - 9:02

J'archive.
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ryuku Minoru: CATCH ; EAT ; KILL ! Aujourd'hui à 1:52

Revenir en haut Aller en bas

Ryuku Minoru: CATCH ; EAT ; KILL !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.T H E O T H E R S I D E :: « The Other Side - Hors Jeu » :: Corbeille :: Présentations & Dossiers-
Sauter vers: