THE INCREDIBLE STAFF
They will always be there for u♥
ERIN MCCARLEY ❦ FONDATRICE

AKA QUINN BAILEY & LUTHER SAWYER
Voir son profil ?  La contacter ?
JULIUS VON WOLKEN❦ FONDATEUR

AKA RIEN DU TOUT
Voir son profil ? Le contacter ?

AUSTER CAROLL ❦ ADMINISTRATRICE

AKA AMBROISE B. AGAPET
Voir son profil ? La contacter ?
JERELATH COHEN ❦ ADMINISTRATRICE

AKA CHRYSANDRE PETRAKIS
Voir son profil ? La contacter ?

Si vous avez une question, une suggestion ou quelconque autre problème vous pouvez envoyer un petit mp au Staff! Attention certains mordent ♥

© Design #6 par Erin McCarley, optimisé sous Firefox.
BACKGROUND
It's the end when I begin
Dans cet établissement pas de discrimination, tout le monde demeure sur un pied d’égalité : vampires, humains, loup-garous, succubes et autres créatures. Pour ce faire il est naturellement obligatoire de conserver une forme humaine. Marre du monde des humains où vous vous sentez à l’étroit, mal à l’aise ? Il vous manque simplement la liberté. Le pensionnat est là pour vous. Nous saurons vous trouver où que vous soyez et qui que vous soyez.Cependant derrière tout ces aspects d’égalité et de liberté les plans se trament et la tentation de hausser sa race en influence au sein de l’établissement apparaît. Les tensions montent secrètement et lentement entre les différents individus et l’odeur âpre de la confrontation entre celles-ci commence à ce faire sentir. Sous des airs angéliques vos voisins de table peuvent très bien vous haïr. Tout n’est que voile et mensonge. Maintenant à vous de faire votre entrée, qui que vous soyez, quoi que vous soyez. Continuerez vous le jeu malsain qui se joue dans l’établissement ou vous dresserez vous contre celui-ci en faisant éclater la vérité au grand jour ? Saurez vous passer « de l’autre coté » ?
DA NEWS & CIE
You know now
Nouveau DESIGN à commenter et à critiquer ici. Prédéfinis libres et rafraîchis ! Jetez y un oeil! Gazette est de retour ! Pour vous jouer DES mauvais tours, avec une montée de sadisme en prime ♥

N'oubliez pas de voter pour le forum !

the other side
BODIES WITHOUT SOULS, OR NOT
Have fun with them, if you can



Encore et toujours plus de prédéfinis ici !

Partagez|

Baku Hinumaru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Baku Hinumaru Ven 27 Jan - 17:47


Quelque chose qui bat, quelque chose qui se débat.

Qui suis je ? Ce que vous voyez et rien de plus, absolument rien.





• NOM : Hinumaru.
• PRÉNOM(S) : Baku.
• ÂGE RÉEL / D'APPARENCE : 14 ans.
• DATE & LIEU DE NAISSANCE : 14/02/2011 à Fujiyoshida (au pied du mont Fuji).
• RACE : Akateko.
• MAISON(S) DÉSIRÉE(S) : Lazy students: Sloth.
• NIVEAU : 2.



“ Et qui un jour est allé ci et là. „
Du sang, de la rage, de la haine ; ou au contraire, des sourires, de la joie, des souvenirs ~


Je ne me souviens que très peu de mon passé, certainement trop jeune à l'époque pour me rappeler de quoi que ce soit. Je suis né au Japon, en l'an 2011. J'ai vu le monde au pied du mont Fujiyama, dans la petite ville de Fujiyoshida. Du moins, pas exactement. Le petit chalet où je vivais se trouvait au cœur de la forêt. Ma famille aimait la tranquillité et préférait le calme de la verdure au bruit assourdissant des grandes villes. Certes, Fujiyoshida ressemblait d’avantage à un hameau perdu au milieu de nulle part qu’à une mégalopole, mais mes parents avaient une phobie des gens et de la populace qui s’était agrandie au fil des années, jusqu’à ce qu’ils ne supportent plus rien d’autre que le silence de la montagne. Mes parents ? Je ne m’en souviens pas du tout. Mais quand je dis pas du tout, c’est que leurs noms ne me disent rien et qu’un trou noir s’installe dans ma tête lorsque j’essaie de revoir leurs visages. Trop petit lorsqu’ils sont partis mystérieusement, ils ne me manquent pas le moins du monde. J’ai appris à vivre sans au fur et à mesure que je grandissais. Vous vous demandez certainement comment j’ai réussi à vivre seul, sans victuailles, dans le froid du mont Fuji ? A vrai dire, je ne vivais pas seul, non. Même si l’autorité parentale me manquait dans ma petite vie insignifiante, un autre être veillait sur moi. Cet être, c’était mon frère. D’après mes souvenirs inexacts, il était brun, avait les yeux d’un noir de geai et ne me ressemblait pas. Il était grand, fort, courageux et redoutablement intelligent. Malgré la perte de ses géniteurs, il gérait tout d’une main de maître et s’occupait de la maison avec rigueur. Il allait chercher à manger au village, m’aidait dans la vie de tous les jours et gardait toujours la tête haute, même dans les pires moments. Mon frère… Comment dire ? Je l’aimais. Un amour puissant que rien ni personne ne pouvait ébranler. Seulement, il se passa un évènement que jamais je ne pourrai oublier…

« Grand frère ? » Rien. Silence radio. La maison sombre, la neige qui tombait sur le perron, la porte close. Je frappai encore une fois. Aucun bruit. Pourquoi ne répondait-il pas ? Dormait-il ? A moins qu’il ne soit allé faire les courses à Fujiyoshida pour les semaines qui venaient… Mon esprit tournait à cent à l’heure. Je ne pus m’empêcher de trembler de peur. Je voulais qu’il m’ouvre, au moins pour m’assurer qu’il était là. Je frappai pour la dernière fois, le choc entraînant un peu de neige du toit, qui tomba sur ma tête sans protection. « Bwouuuah ! » J’essuyai mes cheveux d’un revers de manche, soudain glacé par la glace qui venait de tomber dans mon col. Saleté de neige. Saleté de porte qui ne voulait pas s’ouvrir. Mais je ne laissais pas abattre. Je m’assis sur les marches, décidé à l’attendre coûte que coûte. Je restai une nuit dehors, dans le givre, la solitude et l’interrogation, entouré des quelques bêtes que nous possédions. D’habitude, je m’attardais à m’occuper des animaux parce que j’adorais ça, mais à ce moment-là, j’oubliai leur présence. Gelé, je dus me résigner à traverser la forêt pour demander de l’aide aux villageois. N’importe quelle information me saurait utile. Puis, c’est les doigts de pied engourdis et la silhouette tremblotante que je partis dans le bois lugubre, de la neige jusqu’aux genoux. Lorsque l’on est un gamin de douze ans et qu’on est à la recherche d’un être cher, on est prêt à faire n’importe quoi. La famine m’envahit au moment où je posai mes pieds sur le sol de béton de la petite cité. Les gens me dévisageaient, bien au chaud dans leurs anoraks, tandis que moi, je ne portai qu’un pull, un pantalon et une écharpe en guise de vêtements douillets. De la neige fondue remplissait mes chaussures et malgré ma détresse et mon teint pâlichon, personne ne me vint en aide. J’étais bête de croire qu’on s’intéresserait à moi aussi facilement. Ayant vécu plus de dix ans à l’écart de toute population, j’aurai dû me douter que voir un garçon marcher dans la rue était normal. Complètement amorphe et déprimé, je quittai la ville en chancelant. Je n’arrivais pas à pleurer malgré la tristesse que je pouvais ressentir. Mes larmes étaient sûrement congelées. Une sensation de dégoût m’envahissait de jour en jour. Pourquoi mon frère, ce garçon si mature et aimant, était parti sans m’en dire un mot ? Trop de questions se bousculaient dans mon esprit mais je n’arrivais pas à effacer le visage de mon aîné de mon esprit. Je chutai dans un gouffre sans fin, traversant les montagnes sans réel but. Je sanglotais, j’étais en colère : trop d’émotions en même temps. Je ne sus pas vraiment ce qui se passa lorsqu’un beau jour, affamé et fatigué, la terre trembla sous mes pas. Emporté par les gravats et les arbres déracinés, je tombai dans les vapes.

Personne ne comprit comment et pourquoi j’étais arrivé à survivre mais une chose était sûre : je possédais un pouvoir. Un monstrueux pouvoir capable de soulever le sol et de créer des cyclones. Pourtant, j’avais beau essayer de recréer ce tremblement de terre, je n’y parvins pas. Au total, j’étais resté plusieurs jours dans la nature et dans la neige, en me nourrissant de baies. Deux ans passèrent. Je marchais de village en village, m’éloignant toujours un peu plus de la montagne de mon enfance. Recherchant n’importe qui, n’importe quoi, j’en avais presque oublié mon but. Mon frère s’éloignait petit à petit dans mon esprit. Les traits de son visage se floutaient, j’avais même du mal à me rappeler comment j’en étais arrivé là. Les mois passaient dans une affreuse monotonie. Il m’arrivait de recréer des tempêtes. Je ne me souvins plus combien exactement.

Je réussis à rejoindre une ville au bout d’un bon moment. Une immense ville bruyante et peuplée de personnes elles-mêmes bruyantes. Si mes parents avaient été avec moi, ils en auraient fait une crise. Complètement déboussolé, j’entrai dans la cité sans trop comprendre où je me trouvais. Ce fut finalement au détour d’une ruelle, totalement au bord des larmes, que je rencontrai les deux personnes qui changèrent mon existence. Ils se nommaient Erin et Miguel. Elle, était toujours affective, presque maternelle avec moi. A la fois aimante et aimée, je l’aimais pour sa douceur et l’intérêt qu’elle portait pour moi, chose que personne hormis mon frère, n’avait su avoir. Protectrice à l’extrême, Erin m’adorait vraiment. Quand à lui… C’était un peu plus spécial. Je ne l’appréciais pas vraiment mais quelque chose en lui, me rappelait celui que j’avais perdu quelques années auparavant. Trop froid à mon goût, je préférais la compagnie d’Erin plutôt que la sienne. Mais quoi qu’on en dise, je lui vouais une admiration sans bornes. Peut-être pour son courage, qui sait… Ils me prirent sans que j’aie vraiment mon mot à dire. Avec eux, je me sentais en sécurité. Puis, ma vie prit un tournant décisif à ce moment-là. La suite est un peu floue puisque cela se passa vite. Je fis grâce à eux la connaissance du pensionnat The Other Side. Un endroit qui nous correspondait, semblait-il. Trop seul et malheureux pour contester ne serait-ce qu’un seul ordre, je les suivis, un peu perdu. Peut-être rencontrerais-je quelqu’un qui saurai où est passé mon frère ?

C’est ainsi que s’achève l’histoire des mes quatorze années de vie.


“ Particulier, même moi je le suis. „
Les petites choses qui nous rendent différents !


APPARENCE :
Baku est un garçon au visage presque enfantin. Avec sa petite taille, ses yeux candides et ses traits de poupon, il fait souvent plus jeune qu'il ne l'est véritablement. Il a la particularité d'avoir des cheveux blonds platine à la limite du blanc et d'avoir comme couleur d'yeux un magnifique rouge penchant vers le marron. Préférant la compagnie des filles parce qu'elles le chouchoutent, il voue néanmoins une grande admiration aux héros masculins, plus virils et courageux qu'il ne l'est lui.

PERSONNALITÉ :
Horriblement maladroit, Baku ne se rend pas compte de ce qu'il fait la plupart du temps. De caractère serein, il préfère davantage rester dans son coin que d'être entouré mais, à côté de ça, a besoin d'une présence humaine autour de lui en permanence, certainement pour le rassurer. C'est un vrai bisounours, gentil et en manque de câlins. Ne refusant jamais rien, Baku pourrait presque être quelqu'un de naïf, trop sympathique et sans caractère. Même si les gens pourraient abuser de lui, il demeure loyal et franc, quelle que soit la situation. Manquant cruellement de jugeote et de vivacité, il prend la vie comme elle vient sans jamais rien prévoir et préfère attendre son tour, en roupillant dans son coin. Il ne manque en aucun cas de courage, ni de détermination et malgré ses défauts, il garde toujours la tête droite, quitte à pleurer debout.

C'EST QUOI UN AKATEKO ?

Un Akateko est capable de générer des tornades et des petits séismes lorsque son hôte ressent une émotion particulière comme la tristesse ou la colère. Enfoui au plus profond de la personne, il reste endormi et ne déclenche ses pouvoirs qu'en cas extrême. Redouté par tous, l'Akateko est en revanche presque invisible et personne ne peut être au courant qu'une bête a élu domicile dans le corps d'un de ses proches.


“ Qui est derrière l'écran ? „
Montrez-vous, on ne mord pas, enfin pas tous.



• PRÉNOM / PSEUDO : Rinapharingite.
• ÂGE : 13.
• VOTRE AVATAR : Nai de Karneval.
• COMMENT AVEZ VOUS CONNU TOS ? : J'y étais déjà.
• CODE DU RÉGLEMENT : Ok par Erin <3
• SUGGESTIONS ? : Non.





Dernière édition par Baku Hinumaru le Sam 28 Jan - 14:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Auster Caroll
EATING IS LIFE
■ Messages : 512
■ Date d'inscription : 04/06/2011
■ Age : 20
■ Localisation : Encore et toujours plus haut vers le ciel.

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
3/5  (3/5)
MessageSujet: Re: Baku Hinumaru Sam 28 Jan - 10:20

Oh, Rina ? Tu te fais déjà un DC ?

Et en plus Baku ? Erin va mourir de joie 8D
Alors re-bienvenue choute et bonne chance pour ta fiche !

.................................................................................................

Doctor Who Pictures, Images and Photos

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


CALL ME Invité
Invité
MessageSujet: Re: Baku Hinumaru Sam 28 Jan - 13:25

Oh merci ma Austy ! ♥
Oui, je mourrais d'envie de prendre Baku depuis déjà belle lurette ! *_*

EDIT : J'ai fini ma fiche. owo
Revenir en haut Aller en bas


CALL ME Ambroise B. Agapet
ENVIOUS STUDENTS
■ Messages : 76
■ Date d'inscription : 18/12/2011
■ Age : 20

What's inside ?
✖ Who are you ?:
✖ Danger's level:
3/5  (3/5)
MessageSujet: Re: Baku Hinumaru Sam 28 Jan - 19:17

Alors alors, mon petit Baku.

Une petite fiche agréable à lire, tu as su t'approprier le personnage.
Il n'y pas des tonnes de fautes voir rien mais fais attention aux répétions. Il y a une phrase que je trouve assez chelou, je ne sais pas pour toi :
"La famine m’envahit au moment où je posai mes pieds sur le sol de béton de la petite cité."
Elle me semble bizare.

Alors voilà, je te valide parce que tout me semble bien excepté quelques petites choses.


Et voilà, enfin validé !

Te voilà validé (ne t'inquiète pas ta couleur arrivera très bientôt ♥) Mais ce n'est pas fini pour autant, maintenant tu dois rédiger ton dossier , parle nous un peu plus de ton personnage, demande de jolis petits coins et si tu es seul va chercher un partenaire pour rp ~


.................................................................................................


Et tu aimes encore et encore...

DC d'Austy 83

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


CALL ME Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Baku Hinumaru Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas

Baku Hinumaru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.T H E O T H E R S I D E :: « The Other Side - Hors Jeu » :: Corbeille :: Présentations & Dossiers :: cobeille-
Sauter vers: